AccueilAccueil  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FORUM FERME.
les admins étant surchargés, nous avons du fermé ce forum. si vous nous aimez encore, rdv ici ♥️

Partagez | 
 

  DAPHNE ▬ « Joyful Joyful »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité




MessageSujet: DAPHNE ▬ « Joyful Joyful »    Mer 3 Aoû - 17:38




Joyce Daphné Arnault,

ϟ surnoms : Charà, Yoli, Joy, Daphné, Daph', Bébé.
ϟ groupe : walking on sunshine.
ϟ date de naissance, âge : 31 décembre 1989, soit 21 ans.
ϟ nationalité : Française et Américaine.
ϟ statut : Célibataire
ϟ orientation : Hétérosexuelle
Captain of My Soul
ϟ le principal trait de mon caractère : Joueuse
ϟ le mot que je déteste : « Non ! »
ϟ ma drogue favorite : Candy'Up Fraise. Faut bien conserver son statut de femme-enfant.
ϟ ce que j'apprécie le plus chez mes amis : Leur délire !
ϟ mon principal défaut : Capricieuse.
ϟ mon occupation préférée : Me défouler sur ma Idgie, ma batterie. Plus rien n'existe.
ϟ mon rêve de bonheur : Avoir ma poupée de cire au musée Tussaud, ça voudra dire que j'ai vraiment réussi !
ϟ mon plus grand malheur : M'enfermer dans une sale routine, me satisfaire d'une vie qui me convient pas.
ϟ ce que je voudrais être : La nouvelle Romy Schneider. Mi ange - mid démon, marquer mon époque.
ϟ le pays où je désirerais vivre : Italie, pourquoi pas.
ϟ la couleur que je préfère : Le violet.
ϟ la fleur que j'aime : Une rose blanche.
ϟ l'oiseau que je préfère : Un cygne.
ϟ mon auteur favori : Euh ? On peut pas remplacer par musicien favori ? chanteur favori ? acteur favori ?
ϟ le son, le bruit que j'aime : Quand mes baguettes s'entrechoquent. [Par rapport à sa batterie]
ϟ le son, le bruit que je déteste : Les bruits de bouche, quand une personne va boire son café, des bruits de chaussons qui trainent. Tous les petits bruits agaçants.
ϟ un homme ou une femme pour illustrer un nouveau billet de banque : Steve Urkel ! Il a quand même marqué toute une génération.
ϟ mon peintre favori : Ma soeur.
ϟ mon prénom favori : Idgie, c'est le nom de ma batterie.
ϟ ce que je déteste par-dessus tout : Entendre les personnes se plaindre à longueur de journée.
ϟ personnage historique que je méprise le plus : Scar dans Le Roi Lion Rolling Eyes Il a été responsable de mes premières larmes au ciné ! C'est pas rien !
ϟ mon juron, gros mot ou blasphème favori : « Mais merde ! »
ϟ comment j'aimerais mourir : « Moi, je veux mourir sur scène, devant les projecteurs ! Oui, je veux mourir sur scène, le coeur ouvert tout en couleur ! Mourir sans la moindre peine au dernier rendez-vous... Moi je veux mourir sur scène en chantant jusqu'au bout. » ©️ Dalida.
ϟ la plante, l'arbre ou l'animal dans lequel j'aimerai être réincarné ? Une panthère bien noire.
ϟ si Dieu existe, après ma mort, il me dirait : « On se fait une jam session ? »
ϟ ma devise : « Ce n'est qu'en essayant continuellement que l'on finit par réussir. Autrement dit : plus ça rate, plus on a de chances que ça marche. » ©️ Les Shadoks.





Dernière édition par Joyce D. Arnault le Dim 7 Aoû - 13:19, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: DAPHNE ▬ « Joyful Joyful »    Mer 3 Aoû - 17:39


It is the use of living.





ACTE 3, SCENE 3


C'est peu de dire aimer, Elvire, je l'adore ;
Ma passion s'oppose à mon ressentiment ;
Dedans mon ennemi je trouve mon amant ;
Je sens qu'en dépit de toute ma colère,
Rodrigue dans mon coeur combat encore mon père.
Il l'attaque, il le presse, il cède, il se défend,
Tantôt fort, tantôt faible, et tantôt triomphant :
Mais en ce dur combat de colère et de flamme,
Il déchire mon coeur sans partager mon âme ;
Et quoi que mon amour ait sur moi de pouvoir,
Je ne consulte point pour suivre mon devoir ;
Je cours sans balancer où mon honneur m'oblige.
Rodrigue m'est bien cher, son intérêt m'afflige ;
Mon coeur prend son parti ; mais, malgré son effort,
Je sais ce que je suis, et que mon père est mort.

METTEUR EN SCENE : Plus d'émotions !!! Là, on a juste la sensation que tu passes à côté du texte, à côté du personnage ! C'est une tragi-comédie, Joyce, tu sais ce que ça signifie ? Il a tué ton père et tu l'aimes toujours ! Tu lui en veux mais il reste dans ton coeur ! T'es face à un dilemme, tu te sens trahie et tu fais part de tes sentiments à Elvire. Tu te livres : on doit sentir toute la haine que t'éprouves pour celui qui a ôté la vie à ton père et tout l'amour que t'as à donner à celui qui t'a fait découvrir cette sensation... C'est le même homme, une unique personne !
Il se passe quoi ? Dis moi... Reprends moi ces vers et prouve moi que je ne me suis pas trompé en te laissant interprêter Chimène. On la refait ! Fais moi voyager dans l'univers de Corneille. Parle moi de Rodrigue. A toi de jouer...


Deux heures que Joyce tentait d'entrer dans son rôle sans succès. 120 minutes de répétition, une véritable torture face à un metteur en scène aussi talentueux que tortionnaire. 7200 secondes que la salle constituée d'élèves et autres enseignants en la matière s'impatientait et trépignait d'impatience de voir une véritable prestation scénique. Bien trop longtemps qu'ils se trouvaient dans cet état de manque, à observer une Joyce déconcentrée, totalement ailleurs.

Le théâtre, l'une de ses passions. Sur scène, elle avait la sensation d'être une autre personne l'espace d'un instant. Elle aimait tout du théâtre : le levé de rideau, les répétitions avec la troupe, rejouer la même pièce sans trouver une once d'ennui à refaire le même show, la symbiose du groupe, le traque avant de monter sur scène, les planches, les applaudissements du public, leurs rires...

Joyce est une artiste dans l'âme. Très jeune,elle a commencé par la danse classique pour continuer avec le modern jazz ou des danses plus contemporaines. Dans la foulée, sa mère l'avait inscrite à des cours de chant, de batterie et de comédie. C'est la petite artiste de la famille qui ne vit que pour ses passions. D'ailleurs, pour elle, la famille est primordiale. Joy vit le jour décembre 1989. Non pas seule, mais avec deux autres têtes blondes : Jules et Isleen ; les deux femmes de sa vie comme elle s'amuse à les appeler. Son père, le PDG Arnault est un grand homme d'affaire français, à la tête d'un groupe de luxe LVMH. Grand collectionneur d'art, il a transmis sa passion à la plus jeune de ses enfants, lui faisant totalement partager son univers et son amour pour la France et spécialement Paris. A ce propos, Joy grandit dans la capitale, plus particulièrement au quartier de la Muette entre Passy et le bois de boulogne, dans le 16ème arrondissement. Cataloguée en jeune héritière dès son plus jeune âge, Joyce a toujours tenté de se défaire de cette image de "gosse de riche" pour réussir par elle-même. D'ailleurs, elle ne fréquenta guère les écoles privées, préférant les établissements publics. Comédienne née, elle prit très tôt des cours de théâtre. Elle a toujours eu ce besoin de se retrouver au coeur des attentions, comme si elle cherchait en permanence à plaire à l'auditoire. Se sentir reconnue et appréciée. Agée de quelques années, Joyce ne cessait de faire le show, de se mettre en scène et d'enchainer les castings.

Une vie idéale sans la moindre faille ? En apparence seulement. Joy est née avec une déficience cardiaque. Les médecins n'ont jamais été très optimistes sur son état de santé, ne promettant pas à ses parents qu'elle atteindrait sa majorité. Elle a toujours été consciente de cette carence. Pourtant, elle ne s'est jamais ménagée et tient à vivre comme une jeune femme de son âge, profiter au maximum sans la moindre contrainte.

En 2000, alors âgée de 10 ans, elle suivit sa mère en Californie Une perte de repère totale pour la jeune blondinette... Ce qui a renforcé son intérêt pour l'art en général. Elle pouvait réellement s'exprimer grâce à ses passions. Alors que la petite blonde regrettait déjà la capitale, elle fit une connaissance qui changea totalement la donne : Noham. Ce métisse avait une emprise totale sur Joyce et pouvait aisément contrôler l'existence de la jeune Arnault. Elle grandit à ses côtés, découvrant la vie auprès de lui. Le père de Joyce n'a jamais apprécié cette relation pensant que le guyanais avait une mauvaise influence sur sa fille et qu'elle était bien trop dépendante au jeune homme. Malgré leur séparation, Joy conservait ses habitudes et l'opinion de Noham a toujours été très importante à ses yeux. Avec lui, elle oubliait ses grands principes féministes pour faire en sorte de ne jamais trop le froisser.

METTEUR EN SCENE: STOP, STOP, STOP... S'il te plait, juste stop, ma patience a des limites. Arrête moi ce carnage... D'où est Corneille, il doit se retourner dans sa tombe.
Erreur de casting, grande première pour moi ! Je sais pas quoi dire, tu me laisses sans voix. Je sais pas si c'est un échec pour toi ou pour moi mais dans tous les cas, c'est juste impossible. Ça peut pas le faire, j'espère juste que t'en ai consciente au moins. Juste une chose avant que tu quittes : dis moi où est passée la jeune femme talentueuse que j'ai rencontré au casting ?


Le quadragénaire aux tempes grisonnantes saisit les pompons de cette capitaine des cheerleaders se trouvant à ses côtés. Sans plus tarder, d'un pas assuré, il rejoignit la jeune Arnault sur scène et s'empressa de les jeter à même le sol face à l'actrice en herbe.

METTEUR EN SCENE : Agite tes pompons ! Un domaine qui te connait... Quand on ne transmet aucune émotion avec un texte pareil, c'est qu'on n'est pas fait pour ce métier. Je ne comprends même pas comment on peut avoir la prétention de prétendre vouloir devenir actrice ! Merci mademoiselle Arnault pour cette après midi peu fructueuse.

JOY: Mais je vous permets pas de me parler comme ça. Vous êtes qui pour juger les personnes ? Est-ce que je dis que vous n'êtes en rien pédagoge, que vous n'avez pas le talent requis pour prétendre mettre en scène des grandes productions et que votre carrière, si brillante soit-elle, s'arrête à enseigner à des pauvres universitaires prétentieux selon vos dires ?

La jeune française avait cette réputation bien installée à la fac. Joyce était une meneuse qui ne se laissait en rien marcher sur les pieds. Elle avait ce défaut de tenir tête à quiconque jusqu'au doyen de l'université. La blondinette prenait des risques, quitte à tout perdre mais dans la dignité et le respect de ses valeurs. Ces principes proviennent de ses parents, le PDG Arnault, et sa mère, également artiste, une quarantenaire n'ayant rien perdu de la vivacité de ses 20 ans.

JOY: Oups ! Ca m'a échappé... Sans rancune, j'espère ? Des propos emprunts d'ironie. S'apprêtant à sortir, elle se retourna une dernière fois vers le metteur en scène, avec un petit sourire et lui balançant son texte de la même manière que le professionnel avait fait avec les pompons. Je me fais une joie de quitter cette scène si c'est pour collaborer avec un être si peu à l'écoute et imbu de sa personne ! Je souhaite bien du courage à la prochaine Chimène.

Un jeune étudiant, ami de Joyce, s'empressa de monter sur scène adressant un signe de tête au metteur en scène et saisissant les pompons au sol avant de quitter la scène quelques minutes après la jeune cheerleader en chef. La retrouvant dans les coulisses, il se dirgea vers elle et lui posa ses pompons juste à ses côtés.

ETUDIANT : Je crois que ça t'appartient ! Rassure moi, tu vas pas lâcher l'affaire ? J't'ai vu au casting et ce rôle là, il est fait pour toi. Au fond, tu sais que j'ai raison. Tu comptes abandonner et lui prouver qu'il est dans le vrai ? Petite joueuse, j'ai envie de dire et sûrement pas digne de toi ! Je me suis fais une fausse idée alors...


JOY : T'étais présent, nan ? En étant objective, j'ai été pitoyable. J'y arrive pas avec ce personnage, il m'inspire pas. J'arrive pas à me mettre dans sa peau, ni ressentir quoi que ça soit !


ETUDIANT : T'as tord !

JOY : Prouve le moi...

L'étudiant saisit l'ouvrage qu'il avait dans sa pôche arrière de son jean et le tendit à la blondinette, toujours aussi sûr de ses dires.

ETUDIANT : Acte 3, scène 4, page 78. Donne moi la réplique !

Don Rodrigue
Ô miracle d'amour !

Chimène
Ô comble de misère !

Don Rodrigue
Que de maux et de pleurs nous coûteront nos pères !

Chimène
Rodrigue, qui l'eût cru ?

Don Rodrigue
Chimène, qui l'eût dit ?

Chimène
Que notre heur fût si proche, et sitôt se perdît ?

Don Rodrigue
Et que si près du port, contre toute apparence
Un orage si prompt brisât notre espérance ?

Chimène
Ah ! mortelles douleurs !

Don Rodrigue
Ah ! regrets superflus !

Chimène
Va-t'en, encore un coup, je ne t'écoute plus.


Des applaudissements retentirent non loin. Le metteur en scène avait assisté à leur petit show privé et n'avait guère caché sa satisfaction. Un sourire en coin, il s'approcha du jeune duo d'acteur et redonna le script.

METTEUR EN SCENE : Je crois que vous avez oublié ça sur scène. Demain 14 h ! Je veux la même chose. Cette Joyce me plait... en la pointant du doigt. Bonne soirée à vous deux.

Joyce adressa un sourire timide au jeune étudiant et un léger hochement de tête en guise de remerciement.

ETUDIANT : Tout le plaisir est pour moi ! Il finit par lui faire un clin d'oeil et s'éclipser aussi vite qu'il était apparu dans les coulisses.

Trois que Joyce était à la fac. La blondinette était parvenue à prendre ses marques au sein de l'université. Ces trois dernières années allaient dans la lignée de sa scolarité en Californie. Joy avait l'avantage d'avoir un nom peu connu, pas comme en France où on faisait le lien direct avec son père. Bien sûr que les américains connaissaient les marques comme Louis Vuitton mais ils ne l'assimilaient pas forcément à la famille de Joy. Aux Etats Unis, la jeune française passait relativement inaperçue et pouvait tenter de percer dans le milieu par elle-même sans tout miser sur son rang et son nom de famille. A ce sujet, plus d'une fois, elle a menti sur sa condition sociale, parlant très peu de ses parents.

Au cours de ces trois années, Joyce a eu la chance de vivre une belle histoire avec Eliàs et d'avoir acceptée une proposition en mariage. Elle avait redonné une autre chance à un homme malgré la souffrance qu'elle avait ressenti en étant quittée par Noham. Par contre, Joyce ne voulait pas commettre la même erreur : celle d'être sous l'emprise d'un homme. Pour remédier à cette situation, elle avait commencé à se produire dans un club en tant que stripteaseuse. Son physique de femme-enfant contrastait totalement avec ses activités nocturnes et les hommes étaient d'autant plus intrigués et attirés par la jolie blonde. En découvrant la vérité, Eliàs fut déçu par la double vie de sa fiancée. Leur relation fut remise en question et les projets du couple n'étaient plus d'actualité.

Après sa rupture, Joyce décida de profiter un peu plus sans réellement se poser de questions, ni se mettre des limites. Après une courte histoire avec Sohfyièn, le frère de son premier amour, Joyce se rapprocha une nouvelle fois de Noham. Les frontières semblaient ambigues. Ensemble, pas ensemble ? Ils vivaient simplement le moment présent.

Côté professionnel, Joyce décrocha l'un des premiers rôles dans un remake de Sex Intentions auprès de Soh et de sa jeune épouse, Laora. Alors qu'elle était en plein tournage, une violente tempête s'abattit sur San Francisco. Après de nombreuses réflexions, elle décida de déménager à Londres et recommencer une nouvelle vie, entourée des personnes qui comptent le plus pour elle : Noham, ses deux soeurs (triplées), sa meilleure amie, Eliàs, sa cousine, Soh, etc.

Un an qu'elle s'est installée à Londres vivant dans une grande colocation. Aujourd'hui, elle a concrétisé son rêve de jouer dans une grosse production. Joyce est actuellement en promotion pour son film, Sex Intentions.

wide of the mark


ϟ pseudo, prénom : So.
ϟ âge : Le même qu'hier, je crois.
ϟ célébrité de l'avatar Dianna Agron.
ϟ où avez-vous trouvé le forum ? : Par ma Ninette.
ϟ quelque chose à rajouter ? obiwan-kenobi.
ϟ crédit : tumblr ♥️.
ϟ code à remplir :
Code:
[color=#BB253A][b]ϟ[/b][/color] Dianna Agron ; Joyce D. Arnault


Dernière édition par Joyce D. Arnault le Dim 7 Aoû - 12:36, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

bambi is a son of a biche.

avatar

ϟ BLABLA : 394
ϟ GROUPE : over the rainbow.
ϟ DATE D'INSCRIPTION : 24/07/2011
ϟ AGE : 29
ϟ PERSONNAGE : PI
ϟ COPYRIGHT : sterling+meteorshower.
ϟ AVATAR : taylor fuchs ♥
ϟ MUSIC : she's like a rainbow, the rolling stones.


MessageSujet: Re: DAPHNE ▬ « Joyful Joyful »    Mer 3 Aoû - 17:42

Diannaaaaaaaaa Bienvenuuue et bonne chance pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité




MessageSujet: Re: DAPHNE ▬ « Joyful Joyful »    Mer 3 Aoû - 18:18

    Bienvenue!
Revenir en haut Aller en bas

ϟ BLABLA : 347
ϟ GROUPE : feels like rain.
ϟ DATE D'INSCRIPTION : 27/07/2011
ϟ PERSONNAGE : PI
ϟ COPYRIGHT : © avatar
ϟ AVATAR : Mathias Lauridsen
ϟ MUSIC : switchfoot ; you


MessageSujet: Re: DAPHNE ▬ « Joyful Joyful »    Mer 3 Aoû - 19:03

TA SIGNATURE
bienvenuuuue, et bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité




MessageSujet: Re: DAPHNE ▬ « Joyful Joyful »    Mer 3 Aoû - 19:57

Dianna Bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: DAPHNE ▬ « Joyful Joyful »    Mer 3 Aoû - 20:41

Merci beaucoup vous quatre
Et je tiens également à vous remercier pour la réservation

J'ai craqué pour la signature même si j'ai quand même un faible pour ses cheveux longs.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: DAPHNE ▬ « Joyful Joyful »    Mer 3 Aoû - 22:22

Bienvenue ! :)
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: DAPHNE ▬ « Joyful Joyful »    Ven 5 Aoû - 16:39

Dianna est trop chou
Bienvenue :D
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: DAPHNE ▬ « Joyful Joyful »    Dim 7 Aoû - 11:08

Merci Isaac et Bella

Je vais faire ma fiche cet aprem.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: DAPHNE ▬ « Joyful Joyful »    Dim 7 Aoû - 11:13

DIANNA .
Bienvenue & bonne chance!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: DAPHNE ▬ « Joyful Joyful »    Dim 7 Aoû - 11:17

Merci Candy
Réserve moi un lien, teplait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: DAPHNE ▬ « Joyful Joyful »    Dim 7 Aoû - 11:19

Avec plaisir
Revenir en haut Aller en bas

QUEEN ♛ i'm pretty, i'm pretty !

avatar

ϟ BLABLA : 224
ϟ DATE D'INSCRIPTION : 23/07/2011
ϟ AGE : 92
ϟ PERSONNAGE : PI
ϟ COPYRIGHT : stereohearts.
ϟ AVATAR : Elizabeth II, la seule, l'unique !
ϟ MUSIC : NZH, princess


MessageSujet: Re: DAPHNE ▬ « Joyful Joyful »    Dim 7 Aoû - 14:13

ϟ mon rêve de bonheur : Avoir ma poupée de cire au musée Tussaud, ça voudra dire que j'ai vraiment réussi !
pas mal comme rêve, pas mal ! Sur ce, la Reine te valide, tout est en ordre

welcome home,

Tu as terminé ta fiche et te voilà donc validé(e) ! Tu vas être classé(e) dans ton groupe et tu vas pouvoir voguer à ton gré sur le forum.

ϟ N'hésite pas à aller créer une fiche de liens ici pour t'intégrer aux autres membres et exploiter au maximum ce que t'offre ton personnage.

ϟ Tu pourras aussi aller créer un scénario qui est important pour la suite de ton histoire, mais n'oublie pas de recenser l'avatar !

ϟ Tu peux aussi aller demander un rang , pour personnaliser ton profil !

ϟ Sans oublier créer un sujet de téléphone et skype, pour communiquer rapidement entre personnages.

Puis bien entendu, RP et flooder mais pas besoin de t'indiquer les liens je pense !

Sur ce, bon jeu sur ATR, n'hésitez pas à envoyer un MP à l'un des administrateurs si tu as une question.

Bienvenue parmi nous







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://afterther.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: DAPHNE ▬ « Joyful Joyful »    

Revenir en haut Aller en bas
 

DAPHNE ▬ « Joyful Joyful »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: The city is at war :: souvenirs de la première version :: fiches de présentation-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit