AccueilAccueil  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FORUM FERME.
les admins étant surchargés, nous avons du fermé ce forum. si vous nous aimez encore, rdv ici ♥️
anipassion.com
Partagez | 
 

 SHOT ▬ Didn't you fuckers learn anything in college?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité




MessageSujet: SHOT ▬ Didn't you fuckers learn anything in college?    Mar 2 Aoû - 22:31


Sohfyièn Hernando Owens-Tomas,

ϟ surnoms : Soh, Shot.
ϟ groupe : Bird in the storm.
ϟ date de naissance, âge : 24 février, 23 ans
ϟ nationalité : Américain/Portugais
ϟ statut : Marié
ϟ orientation : hétérosexuel
Captain of My Soul
ϟ le principal trait de mon caractère :
ϟ le mot que je déteste : Amour.
ϟ ma drogue favorite : Le sexe arrosé à l'alcool.
ϟ ce que j'apprécie le plus chez mes amis :
ϟ mon principal défaut : Connard.
ϟ mon occupation préférée : Faire chier le monde.
ϟ mon rêve de bonheur : La réussite cinématographique.
ϟ mon plus grand malheur : Devenir moche et pauvre.
ϟ ce que je voudrais être : Je suis parfait comme je suis.
ϟ le pays où je désirerais vivre : Peu importe, tant que la famille est là.
ϟ la couleur que je préfère : Noir.
ϟ la fleur que j'aime : Euh, lol ?
ϟ l'oiseau que je préfère : L'aigle.
ϟ mon auteur favori : moi même, auteur de ma vie.
ϟ le son, le bruit que j'aime : Laora au lit.
ϟ le son, le bruit que je déteste : Laora qui râle.
ϟ un homme ou une femme pour illustrer un nouveau billet de banque : Moi.
ϟ mon peintre favori : Toujours moi.
ϟ mon prénom favori : Noham.
ϟ ce que je déteste par-dessus tout : les gens niais et bêtes. Et les casse-couilles.
ϟ personnage historique que je méprise le plus : Salazar
ϟ mon juron, gros mot ou blasphème favori : Ta gueule. Va te faire. Face de bite.
ϟ comment j'aimerais mourir : en baisant.
ϟ la plante, l'arbre ou l'animal dans lequel j'aimerai être réincarné ? un loup.
ϟ si Dieu existe, après ma mort, il me dirait : "direction l'enfer !"
ϟ ma devise : Ferme ta gueule, je parle.

Sohfyièn était considéré comme le gros connard de service de San Francisco. En effet, il n'est pas connu pour être accueillant et gentil. Bien au contraire, il fait souvent parler de lui par son impulsivité et son caractère bagarreur. Il n'a peur de rien, et est toujours le premier à faire marcher ses poings, étant ceinture noir de karaté et de taekwondo, et s'adonnant à des combats de rue. C'est un gros curieux qui aime foutre son nez partout et donner son avis même quand on ne le lui demande pas. Il a tendance à s'imposer de partout, et à s'inviter quand il voit ou entend des plans. Mais c'est celui qui crée les meilleurs plans dans la ville, organisant des grosses soirées chaque moi chez lui, qui sont très réputées chez les jeunes. Gros fêtard, il boit comme un trou et est imbattable aux concours de shooters. C'est aussi un gros dragueur et profiteur, qui n'hésite pas à s'attaquer aux demoiselles bourrées tant qu'il peut tirer son coup. Menteur, bon acteur, il s'invente souvent des vies pour brancher les filles. Malgré ça, il peut être attachant et amusant, et surtout, fidèle en amitié.
Aujourd'hui, tout est différent. Nouvelle vie à Londres, et nouveau caractère. Gentil, serviable, et prêt à aider n'importe quelle association, on le voit briller dans la presse par sa bonté. "Il arrive un moment où il faut arrêter de vivre dans la débauche et commencer à agir comme un vrai adulte. Je me rachète pour tout ce que j'ai fait pendant mon adolescence, en aidant ceux qui en ont le plus besoin.", dit-il haut et fort maintenant. Mais ne vous y méprenez pas, Sohfyièn est le plus grand des manipulateurs, et il est prêt à tout pour atteindre la gloire, surtout après la sortie de son premier film où il tient la tête d'affiche.



Dernière édition par Sohfyièn H. Owens-Tomas le Jeu 4 Aoû - 11:55, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: SHOT ▬ Didn't you fuckers learn anything in college?    Mar 2 Aoû - 22:31


It is the use of living.



Il y a deux ans...
    SOHFYIÈN : « Nous y voilà. »

J’affichai aussitôt un grand sourire sur mon visage, tout en m’arrêtant de monter les marches qui menaient à la grande bâtisse familiale. Une seconde plus tard, la jolie blonde qui m’avait ramené se plaçait en face de moi, son air gaga planté sur sa gueule. Elle était exaspérante, rien qu’à son attitude. Mais bonne. Cheveux blonds, yeux bleus, taille fine. Et une paire de nibards à étouffer un môme si on le place entre ses seins. Sérieux, c’est pas croyable comment ses machins sont imposants ! J’en avais même du mal à la regarder dans les yeux tellement ses nichons prenaient tout mon champ de vision. Et pourtant, je m’efforçais d’avoir mes yeux rivés dans les siens pour ne pas me faire griller. Surtout que je me pelais les couilles à l’extérieur, et que j’aurais préféré me réchauffer avec elle que d’attendre patiemment devant cette porte.

    SOHFYIÈN : « Merci de m’avoir ramené, je sais pas ce que j’aurais fait sans toi. », dis-je, mon sourire toujours planté sur mon visage tel une marque indélébile.
    JENNA : « C’était avec plaisir, tu n’allais pas rester toute la nuit à côté de ta voiture juste parce qu’elle est tombée en panne. »

What the fuck ? Ca a pas de sens ta phrase ma grande, va apprendre à parler l’anglais sérieux. T’as de la chance d’être baisable, sinon, t’aurais rien eu pour toi. Non mais, il fallait le dire, cette nana, c’était des formes sans cerveau. Elle n’avait pas deux trous, mais trois, le troisième étant l’espace vide à la place de la cervelle qu’elle devait avoir perdu depuis un bail.

    SOHFYIÈN : « Hey, t’as l’air de grelotter, tu veux rentrer pour boire un truc chaud ? »
    JENNA : « Haaaaaaan. C’est troooooop mignon.»

Qu’est-ce qu’elle pouvait être conne sérieux. Je pouvais presque lui dire que j’étais le fils de Britney Spears qu’elle m’aurait demandé un autographe. Ca, c’est les américaines. Vraiment. Au Portugal, elles sont connes et manipulables, mais là, à l’université, c’est vraiment le summum. Quand je regardais les films, genre American Pie et tout, je me disais que c’était parodié, obligatoirement. C’était scientifiquement impossible qu’une fille soit aussi débile que ça. Et pourtant, l’université me prouvait le contraire. Et je peux vous l’avouer, c’est bien plaisant, et beaucoup moins galère à jouer les Fornicators. Quoi que, le challenge européen me manquait un peu, à vrai dire, même si je le retrouve les étés.
Pour en revenir à l’abrutie, je lui lançai un clin d’œil, alors que j’ouvrais la porte de la maison. Mes parents étaient encore absents. Cela devait faire bien une semaine et demie que je ne les avais pas vu, et ça ne me déplaisait guère. Bien au contraire, ça me permettait de ramener qui je veux : que ce soit des jambes écartables ou des penses à bières ambulantes, tout dépend ce que je voulais faire de ma soirée. Le must restait quand même de mélanger les deux pour faire une soirée énorme ! Quant à mon demi-frère Noham, il devait être dehors, je n’sais où.
Le chemin étant libre, je l’attrapai doucement par la main, l’amenant petit à petit vers ma chambre. Celle-ci atteinte, je la fis entrer la première, tel un vrai gentleman que je ne suis pas du tout. Heureusement pour moi, la femme de ménage avait fait son boulot, et je passais pour le gars soigneux. Et comme une vraie gonzesse, elle s’aventurait à faire le tour de la pièce, avant de tomber sur une photo de mon frère et moi posée sur le bureau. Et merde, il manquait plus que ça.

    JENNA : « La personne sur la photo te ressemble troooooooooop ! »
    SOHFYIÈN : « Hein ? »

Seriously ? Peut être parce que c’est moi sur la photo, tout simplement, non ?

    JENNA : « AAAAAH ! Zut, je suis bête ! Vraiment. C’est toi ! C’est ton frère à côté ? »
    SOHFYIÈN : « Euh … ouais. », dis-je doucement en me tournant directement, m’approchant de mon lit pour m’y asseoir.
    JENNA : « J’ai dit quelque chose de mal ? »
    SOHFYIÈN : « Il … il est mort. »

Je baissais la tête, alors qu’elle s’approchait précipitamment de moi pour s’asseoir juste à côté. Très vite, une larme coula sur ma joue, je fixais toujours le sol. Oui, je fais du théâtre depuis que je suis gamin, et je sais pleurer sur commande et raconter un tas de conneries en étant crédible, et alors ? Tant que je peux m’introduire dans sa petite culotte, j’m’en fou royalement sérieux. De toute manière, c’est pas comme si j’allais la revoir un jour. Je l’attendris, je la baise, et je la vire, point. Ca marche toujours, de toute manière. Je fais ça depuis que je suis adolescent, et mon frère ne m’en a jamais voulu. De toute manière, les coups de gueule entre lui et moi sont rares. On peut toujours compter l’un sur l’autre, et on avait fait un pacte là dessus. Mes parents, eux, sont trop occupés avec leur vie personnelle, ou leur boulot. Mon père est avocat et on ne le voit jamais. Il est toujours en déplacement. C’est pareil pour ma mère, qui elle, est productrice de films. Du coup, je suis habitué à vivre seul depuis tout petit, et à en profiter pour faire des méchantes soirées tout le temps. Et pour combler l’absence de mes parents, j’ai Noham, un peu comme un jumeau quoi. Puis j’ai le sport à l’université. Grand admirateur de football américain depuis les premiers jours, j’en joue depuis des années, et je compte bien y faire carrière. Joueur de l’équipe de l’université de San Francisco, on me connait pas mal là bas grâce à ma rapidité sur le terrain et dans la descente d’alcool. Ou pour mon jeu sur scène, adorant être sur les planches à jouer des rôles, comme dans la vraie vie.

    JENNA : « Excuse moi, je suis désolée, je voulais pas te faire de la peine... »

Elle était gênée, mais aussi attendrit par un homme qui pleure sans se cacher. Au même moment, elle posait sa main sur ma cuisse, la caressant doucement, tout en continuant à s’excuser. Moi, je continuais à la feinter, les larmes coulant toujours sur mon visage de façon très naturelle. J’entrepris de relever ma tête vers elle, lui lançant un sourire plutôt rassurant.

    SOHFYIÈN : « Ne t’inquiète pas, ça va, j’ai juste un peu de mal à parler de tout ça, c’est assez récent. On peut changer de sujet ? Je peux aller te faire ton chocolat chaud si tu veux, il fait pas chaud. »

J’essayais de me lever, mais sa main força sur ma cuisse, m’indiquant qu’elle ne voulait pas que je bouge. Un air complètement innocent sur le visage, imitant au plus un coincé et son air de débile quand il ne sait pas quoi faire avec les gonzesses. Pour le coup, ça allait marcher. Disons que depuis le temps, je savais comment y faire avec les femmes, et là, c’était l’attitude à avoir, maintenant que j’avais cerné la gonzesse. Et là, je savais exactement ce qu’elle voulait.

    JENNA : « Et si tu me réchauffais d’une autre manière ? »

Un grand sourire plutôt coquin sur le visage, elle voulait que je la prenne ici, maintenant, et c’était le signal qu’elle m’envoyait pour me le faire comprendre. Ca, et sa main qui était remontée de ma cuisse à mon entre-jambe. Ni une, ni deux, j’allais exaucer son souhait.
Enfin, j’aurais pu. En tout cas, j’avais commencé. Tous les deux nus sur le lit, moi derrière elle, mes mains lui massant la poitrine pendant que ma langue parcourait son cou et que je lui donnais quelques coups de reins, ses cris furent coupés quand la porte de la chambre s’ouvrit. Deux personnes entrèrent, et à partir de cet instant, ce ne fût plus les mêmes cris qui résonnèrent dans la pièce. La gonzesse criait parce qu’on s’était fait surprendre, mon frère était dégouté de me voir dans une telle position, même si ce n’était pas la première fois qu’il me surprenait en pleine baise. Sa pote, elle, se cachait les yeux.

    JENNA : « Espèce de salaud ! »

Ouais, bah, maintenant que mon abruti de frère était dans la pièce, j’étais complètement grillé, et elle avait comprit que je m’étais royalement foutu de sa gueule. Elle rassembla ses affaires avant de quitter la pièce, en marmonnant contre moi. Noham, lui, m’envoya un drap dessus, histoire de cacher mon entre-jambe.

    NOHAM : « Préviens la prochaine fois s’il te plait, ça me rend vraiment mal à l’aise ce genre de situation. »
    SOHFYIÈN : « Oh, arrête, tu devrais prendre exemple. Si vous étiez pas arrivés, je l’aurais baisé, deux fois. Et toi, tu fais toujours ton timide. »
    LIBBY : « Peut être parce qu’il a plus de respect envers les filles, et que c’est pas un demeuré. »
    SOHFYIÈN : « Hey Libby, ça faisait longtemps. Et d’ailleurs, j’me disais, vu que tu viens d’me casser mon coup, et que je bande toujours comme un chien, tu pourrais prendre sa place ! »
    LIBBY : « Dans tes rêves Sohfyièn ! »
    SOHFYIÈN : « Coincés du cul … »

Mon frère attrapa ce qu’il avait à prendre, puis partit, me laissant en rut dans la chambre, sans rien à lever. Enfin, pour l’instant. Je me frayai un chemin vers mon portable, et après quelques secondes à chercher un numéro, je posai mon portable à mon oreille.

    SOHFYIÈN : « Ouais Heaven, c’est Soh. Tu fais quelque chose ? |…| Tu sors avec ce tocard ? Lâche le, j’suis chez moi, j’t’attends. |…| Mais nan, c’est pas pour la baise, ça fait longtemps que j’t’ai pas vu. |…| 10 minutes ? Ok. A tout de suite. »

Ce soir là ? Je l’ai baisé. Deux fois. Aucune conviction, aucune retenue, les femmes de nos jours. Tant mieux pour moi.

------------

Ca, c’était il y a deux ans. Et en deux ans, les gens changent. En deux ans, Sohfyièn a connu de nombreuses péripéties. Tout d’abord, son éventuelle paternité, qui l’a permis de remettre en question son désir d’avoir un enfant plus tard. Au final, il avait regretté de ne pas avoir été le père de ce bébé. Il a ensuite continué à s’afficher dans la presse, en faisant passer Joyce pour la femme enceinte, histoire de protéger l’autre femme des paparazzis. L’histoire a fait le tour de l’Amérique, le fiston de la grande productrice de films Hollywoodienne Mme Tomas devenant un homme bien trop fertile. Ceci n’a pas duré, Joyce et Sohfyièn feintant une fausse couche pour se débarrasser de toute cette histoire.
Puis, Sohfyièn s’est retrouvé marié, après une soirée à Las Vegas bien trop arrosée. L’heureuse élue ne fut autre que son amie d’enfance, avec qui il a toujours vécut une histoire purement sexuelle. Enfin, il était très clair que les deux portugais devenaient bien trop jaloux quand une autre personne s’approchait de leur duo. Le lendemain, ce fut la surprise. Les deux avec de pauvres bagues pourries aux doigts, et un mal de crâne pas possible. Puis vint le moment de l’annoncer aux parents. La mère de Sohfyièn fut très claire sur le sujet : il devrait assumer sa connerie, et montrer à la presse à quel point il est amoureux de sa nouvelle femme. Les conséquences s’il désobéissait ? Une carrière naissante d’acteur brisé, un compte en banque vidé, et une mère qui le renierait. Sauf qu’à force de jouer aux couples, on finit par se prendre au jeu, et à vraiment tomber amoureux. C’est ce qui est arrivé pour les deux amis d’enfance, qui ont fini avec le temps par assumer leur relation. Ce n’est pas pour autant qu’ils vont afficher leurs sentiments, le mot amour faisant toujours aussi peur au jeune acteur.
Entre temps, Sohfyièn a eu le temps de tourner un film avec son ancienne partenaire de théâtre, Joyce, et sa femme, Laora. Tous les trois castés pour jouer dans un remake de Sex Intentions, le tournage leur a permis de se rapprocher, et de calmer un peu les tensions entre les deux femmes qui étaient avant cela ennemies, étant donné le passé entre Joyce et Sohfyièn. Le film sort enfin au cinéma, et nos trois américains sont en pleine promo.
Enfin, il y a eu le déménagement, après une grande tempête qui a bouleversé la vie de nos san franciscains. Sohfyièn, lui, s’est retrouvé coincé sur les iles Farallons, après que son bateau se soit fait emporté par la tornade. Pendant 26 jours, il a dû survivre sans aucune ressource avant d’être sauvé. C’est sur cette île qu’une amie de la bande, elle aussi emportée par la tornade, a trouvé la mort, après avoir voulu sauver la vie de Sohfyièn. Aujourd’hui, Soh est toujours choqué de cette histoire, mais il se sert de tout cela pour faire parler de lui.
Nouvel appartement en colocation avec sa nouvelle bande, une nouvelle vie qui s’offre à lui, et de nouveaux mensonges. En effet, prêt à être sur les magazines et dans la presse, Sohfyièn arbore un tout nouveau visage, bien plus concerné par le sort des pauvres, des animaux mal traités et de toute autre cause pouvant le faire passer pour un sauveur, un héros. Et bien sûr, il s’est permis d’embarquer Laora dans cette aventure. Les Owens-Tomas, nouveaux Brangelina de Londres ? A suivre.



wide of the mark


ϟ pseudo, prénom : Tino.
ϟ âge : 19 ans.
ϟ célébrité de l'avatar Michael Trevino.
ϟ où avez-vous trouvé le forum ? : Messages persos MSN.
ϟ quelque chose à rajouter ? euh, non xD
ϟ crédit : onlymichaeltrevino
ϟ code à remplir :
Code:
[color=#BB253A][b]ϟ[/b][/color] Michael Trevino ; Sohfyièn H. Owens-Tomas


Dernière édition par Sohfyièn H. Owens-Tomas le Ven 5 Aoû - 17:12, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: SHOT ▬ Didn't you fuckers learn anything in college?    Mar 2 Aoû - 22:33

    Bienvenue! Je crois te connaître vous n'êtes pas sur Pursuit of the Happiness?
Revenir en haut Aller en bas

bambi is a son of a biche.

avatar

ϟ BLABLA : 394
ϟ GROUPE : over the rainbow.
ϟ DATE D'INSCRIPTION : 24/07/2011
ϟ AGE : 29
ϟ PERSONNAGE : PI
ϟ COPYRIGHT : sterling+meteorshower.
ϟ AVATAR : taylor fuchs ♥
ϟ MUSIC : she's like a rainbow, the rolling stones.


MessageSujet: Re: SHOT ▬ Didn't you fuckers learn anything in college?    Mar 2 Aoû - 22:36

p'tain ton avatar
bienvenuuuue, bonne chance pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité




MessageSujet: Re: SHOT ▬ Didn't you fuckers learn anything in college?    Mar 2 Aoû - 22:39

Etiez :gla: On a migré ici XD

Merci à vous deux :P
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: SHOT ▬ Didn't you fuckers learn anything in college?    Mar 2 Aoû - 22:41

    D'accord un peu comme moi quoi xD
    Bonne chance pour ta fichette!
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: SHOT ▬ Didn't you fuckers learn anything in college?    Mar 2 Aoû - 23:42

MON TINOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO
JE T'AIME TELLEMENT
Bon, tu le sais déjà Arrow Mais j'suis contente que tu sois là


Dernière édition par B. "Bella" Brown-Peterson le Mer 3 Aoû - 8:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Reine des Poneys Magiques ☆

avatar

ϟ BLABLA : 302
ϟ GROUPE : over the rainbow.
ϟ DATE D'INSCRIPTION : 01/08/2011
ϟ AGE : 28
ϟ PERSONNAGE : PI
ϟ COPYRIGHT : Bazzart
ϟ AVATAR : Lily Loveless
ϟ MUSIC : Dinosaur Jr; Said The People


MessageSujet: Re: SHOT ▬ Didn't you fuckers learn anything in college?    Mer 3 Aoû - 0:01

OH TINO Je t'aime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ϟ BLABLA : 347
ϟ GROUPE : feels like rain.
ϟ DATE D'INSCRIPTION : 27/07/2011
ϟ PERSONNAGE : PI
ϟ COPYRIGHT : © avatar
ϟ AVATAR : Mathias Lauridsen
ϟ MUSIC : switchfoot ; you


MessageSujet: Re: SHOT ▬ Didn't you fuckers learn anything in college?    Mer 3 Aoû - 9:56

BIENVENUE COUPAIN D'ELORA
Bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité




MessageSujet: Re: SHOT ▬ Didn't you fuckers learn anything in college?    Mer 3 Aoû - 16:01

Merci Hayden :P

ELOOOOOOOOOOO
T'es fière de moi hein, je suis venu Cool

Caro, ma brebis sauvage des plaines verdâtres ? :o AH

Merci Zadig :D
Revenir en haut Aller en bas

Reine des Poneys Magiques ☆

avatar

ϟ BLABLA : 302
ϟ GROUPE : over the rainbow.
ϟ DATE D'INSCRIPTION : 01/08/2011
ϟ AGE : 28
ϟ PERSONNAGE : PI
ϟ COPYRIGHT : Bazzart
ϟ AVATAR : Lily Loveless
ϟ MUSIC : Dinosaur Jr; Said The People


MessageSujet: Re: SHOT ▬ Didn't you fuckers learn anything in college?    Mer 3 Aoû - 16:07

Ouiiiii mon koala à plumes des montagnes ensablés c'est mooooi :22:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité




MessageSujet: Re: SHOT ▬ Didn't you fuckers learn anything in college?    Mer 3 Aoû - 17:21

Oui j'suis très fière de toi

Bella pourra se faire Soh ? *bam* Arrow
Revenir en haut Aller en bas

Reine des Poneys Magiques ☆

avatar

ϟ BLABLA : 302
ϟ GROUPE : over the rainbow.
ϟ DATE D'INSCRIPTION : 01/08/2011
ϟ AGE : 28
ϟ PERSONNAGE : PI
ϟ COPYRIGHT : Bazzart
ϟ AVATAR : Lily Loveless
ϟ MUSIC : Dinosaur Jr; Said The People


MessageSujet: Re: SHOT ▬ Didn't you fuckers learn anything in college?    Mer 3 Aoû - 17:43

Elo qui veut se faire tout le monde xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité




MessageSujet: Re: SHOT ▬ Didn't you fuckers learn anything in college?    Mer 3 Aoû - 17:47

nan, j'me fais pas "tout le monde", j'me fais les plus méritants Cool C'EST UN HONNEUR !
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: SHOT ▬ Didn't you fuckers learn anything in college?    Mer 3 Aoû - 20:52

Non, il est marié maintenant, le Soh Arrow
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: SHOT ▬ Didn't you fuckers learn anything in college?    Mer 3 Aoû - 20:56

c'est nul Arrow
non j'déconne, c'est bien lui qui aimait pas du tout les couples :gla:
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: SHOT ▬ Didn't you fuckers learn anything in college?    Jeu 4 Aoû - 13:43

Un de ces Tino dans la place (aa)
Bienvenue!
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: SHOT ▬ Didn't you fuckers learn anything in college?    Jeu 4 Aoû - 17:30

Elise, t'es bonne
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: SHOT ▬ Didn't you fuckers learn anything in college?    Ven 5 Aoû - 12:34

ALLEZ, FINIS TA FICHE ! (ou fais ta valise, c'est au choix :D)
& au passage, ta signature fais alcoolique :gla: mais bon, j'dis ça j'dis rien (a) I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: SHOT ▬ Didn't you fuckers learn anything in college?    Ven 5 Aoû - 15:00

La valise est finie \o/ Et je m'attaque à la fiche XD
La signature me va bien Cool
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: SHOT ▬ Didn't you fuckers learn anything in college?    Ven 5 Aoû - 15:57

C'est bien, j'suis fière de toi
DEPUIS LE TEMPS que j'dis que t'es alcoolique (a)
Revenir en haut Aller en bas

QUEEN ♛ i'm pretty, i'm pretty !

avatar

ϟ BLABLA : 224
ϟ DATE D'INSCRIPTION : 23/07/2011
ϟ AGE : 92
ϟ PERSONNAGE : PI
ϟ COPYRIGHT : stereohearts.
ϟ AVATAR : Elizabeth II, la seule, l'unique !
ϟ MUSIC : NZH, princess


MessageSujet: Re: SHOT ▬ Didn't you fuckers learn anything in college?    Ven 5 Aoû - 19:32

Ahah, omg, j'adore le caractère de Sohfyièn, j'suis fan Arrow Je te valide doooonc

welcome home,

Tu as terminé ta fiche et te voilà donc validé(e) ! Tu vas être classé(e) dans ton groupe et tu vas pouvoir voguer à ton gré sur le forum.

ϟ N'hésite pas à aller créer une fiche de liens ici pour t'intégrer aux autres membres et exploiter au maximum ce que t'offre ton personnage.

ϟ Tu pourras aussi aller créer un scénario qui est important pour la suite de ton histoire, mais n'oublie pas de recenser l'avatar !

ϟ Tu peux aussi aller demander un rang , pour personnaliser ton profil !

ϟ Sans oublier créer un sujet de téléphone et skype, pour communiquer rapidement entre personnages.

Puis bien entendu, RP et flooder mais pas besoin de t'indiquer les liens je pense !

Sur ce, bon jeu sur ATR, n'hésitez pas à envoyer un MP à l'un des administrateurs si tu as une question.

Bienvenue parmi nous





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://afterther.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: SHOT ▬ Didn't you fuckers learn anything in college?    

Revenir en haut Aller en bas
 

SHOT ▬ Didn't you fuckers learn anything in college?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: The city is at war :: souvenirs de la première version :: fiches de présentation-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit