AccueilAccueil  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FORUM FERME.
les admins étant surchargés, nous avons du fermé ce forum. si vous nous aimez encore, rdv ici ♥️

Partagez | 
 

 Une soirée en perspective - pv.Hunter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

ϟ BLABLA : 70
ϟ GROUPE : walking on sunshine.
ϟ DATE D'INSCRIPTION : 10/09/2011
ϟ PERSONNAGE : PI
ϟ COPYRIGHT : ©V+i
ϟ AVATAR : Ash Stymest


MessageSujet: Une soirée en perspective - pv.Hunter   Jeu 8 Déc - 10:22

Hunter & Willy

Alors que finissais tout juste ma séance de boxe, ce qui me permettait encore de tenir, j'avais reçu un texto. Et pas n'importe lequel. Celui qui me faisait sourire à chaque fois et, depuis quelque temps qui me donnait des frissons, de l'angoisse. Hunter. Oui, c'était bien elle, ma petite puce. Souriant malgré mon angoisse, je fixais le texto, interdit. Bien sûr que je voulais sortir. Comme d'habitude, une soirée avec elle était toujours agréable, souriante, rigolante, elle me donnait toujours envie de sourire. Mais, j'avais peur, peur de sortir, peur qu'elle découvre. Je savais que je devais lui dire, il fallait que je lui dise, mais...Pas ce soir, pas maintenant, je n'étais pas prêt, pas encore... Me mordillant la lèvre, je décidais de ne pas répondre tout de suite, rentrant chez moi. Je devais me doucher et réfléchir. Car, dans le fond, je savais que plus j'attendrais et plus Hunter réagirait mal... Soupirant, me mettant en route, mon regard s'égara sur le paysage autour de moi. Sur toutes ces personnes pressées qui couraient, sur ces enfants insouciants qui souriaient, comme Hunter pouvait sourire. Mon cœur s'emballa légèrement, je grimaçais, ne comprenant pas pourquoi. Pourquoi dès qu'il fallait que je pense à elle je devais avoir ce cœur battant la chamade ?! Je souris à une petite fille. J'aurais aimé pouvoir rester un enfant insouciant, mais j'étais devenu un jeune homme qui se battait pour chasser les nuages de sa vie...

Arrivant chez moi, posant une bise sur la joue de ma mère. Inquiète. Même très inquiète depuis que je leurs avait dit la vérité. Depuis que j'avais tendu la lettre qui disait que j'étais séropositif. Je savais que je les avais déçus, je savais que maintenant, à chaque minute qui passait, ils s'inquiétaient, ma mère énormément, mon père, à en mourir. Lui souriant, lui certifiant que ça allait, je montais quatre à quatre dans ma chambre, balançant mon sac sur le lit avant de me diriger vers la douche. Celle qui allait m'épurer de toute la transpiration que j'avais emmagasinée à la boxe. Ouvrant l'eau chaude je me glissais dessous rapidement. Ahhh. Fermant les yeux, je souris un peu. Ça faisait un petit moment que je réussissais à sourire à nouveau et puis, cette soirée en perspective me plaisait bien. Hunter. Oui, j'allais y aller. Il fallait maintenant que je lui réponde !

Lavé, coiffé, habillé, j'étais prêt à sortir. Un texto envoyé un peu plus tôt pour lui dire ok. Ma mère était devant moi, me détaillant de la tête aux pieds. De l'inquiétude peinte dans ses yeux. Je lui souris et vint doucement la serrer contre moi. « Tout va bien maman. Je vais juste boire un verre avec Hunter. » Elle grimaça un sourire et je lui répondis aussi bien que je le pouvais. « Et tu sais que je vais faire attention ? Tu le sais n'est-ce pas ? Je prendrais juste un coca. Alors tu dînes en tête-à-tête avec papa et tu ne t'inquiètes pas pour moi ! » Je ne savais pas comment m'y prendre. Comment la rassurer, car, malgré ces mots, moi-même j'avais peur. Peur de sortir, peur de rencontrer celui qui m'avait donné ''ça'', peur de faire à nouveau des bêtises... Car, depuis que je savais que j'étais malade, plus d'alcool, plus de drogue, plus de baise, comme je l'appelais il y a quelques mois. Plus de tout ça. J'avais des médicaments stricts, un régime à suivre et, l'alcool et les drogues ne feraient que me tuer plus rapidement. Me détachant de ma mère, un dernier sourire pour elle, je sortis enfin de chez moi, me dirigeant calmement vers le centre-ville. Un petit bar bien précis nous attendant pour la soirée. Serais-je à l'heure ? Surement. Hunter n'était pas la jeune femme la plus ponctuelle que je connaisse. Mais, elle était LA jeune femme que j'aimais le plus.

Je suis arrivé, je t'attends devant !
Biiiiiiz Wil'
Et j'avais eu raison, elle n'était pas à l'heure. M'adossant au mur, regardant au début les personnes entrer dans ce petit bar, je finis par fixer le ciel. Ce ciel qui doucement devenait de plus en plus noir, la nuit l'envahissant. J'aimais beaucoup la nuit, elle était belle...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

pretty little lier ♥

avatar

ϟ RP ? : Non.
ϟ BLABLA : 58
ϟ GROUPE : over the rainbow.
ϟ DATE D'INSCRIPTION : 25/11/2011
ϟ PERSONNAGE : PI
ϟ COPYRIGHT : (c) bedshaped.
ϟ AVATAR : Emma Watson ♥
ϟ MUSIC : (dans la tête) Générique de Pokemon uu'


MessageSujet: Re: Une soirée en perspective - pv.Hunter   Dim 11 Déc - 16:33

Ce que j'aimais chez lui, c'est son petit air de racaille, même si en réalité c'était le garçon le plus sociable qu je connaisse. Ce que j'aimais chez lui, c'est sa folie, je pense que c'est avec lui que j'ai passé les meilleurs moments de ma vie. Ce que j'aimais chez lui, c'est la façon dont il me regardais quand je faisais une bêtise, et la façon dont il me rejoignait pour aggraver encore plus la chose. Le truc, c'est que j'aimais tout chez lui, j'aimais tout comme je n'ai jamais rien aimé d'autre à ce point. C'est peut-être parce que j'aimais cette personne d'une autre façon, d'une façon plus profonde, plus compliquée ; peut-être que je l'aimais, tout simplement.

On était un dimanche, et la première chose qui m'était venu à l'esprit fut de lui envoyer un message. Lui envoyer un message qui lui proposait de me rejoindre au Montague à 20h. Mais ce fut seulement après avoir envoyé le message que je me rendis compte... Pourquoi 20 heure ? Suis-je bête au point de lui donner rendez-vous en soirée alors qu'a la base je voulais faire quelque chose de ma journée ? Et bien je pense que je n'ai plus besoin de me poser la question, maintenant. Pff, quelle idiote. J'ai plus qu'a passer la journée enfermée chez moi regardant un film et mangeant des chips. Nan. Ce jour-la j'étais trop tendue pour faire une quelconque activité relaxante. Mesdames messieurs, il était à peine midi que je commençais à choisir ma robe et à me coiffée pour ce soir. Cependant, la grande question demeurait toujours : est-ce que je vais prendre la robe blanche ou la robe multicolor ? Ce coup-ci, j'avais eu de la chance ; comment pour me faire un signe, Dieu avait fait une tache sur la robe multicolor. « Bon ben je crois que ce sera blanc ce soir ! » me dis-je moi même, avant de me rendre compte que dieu était mon chat, Patachon, qui n'avait pas eu le temps de rejoindre sa litière pour faire la petit commission. « Alalah, toi alors, t'es vraiment irréparable hein... » rouspétais-je avant de prendre du savon et de frotter – pendant 10 bonne minutes – puis d'étendre la robe sur le sèche-linge d'intérieur. « Maman, tu lui a donné quoi pour que Patachon se lâche sur une de mes plus belles robes ? » demandais-je, « Pff, j'en sais rien, le fond de la conserve d'hier soir. » ; je faillais engagé une dispute avec elle alors que je me souvenais que je devais la prévenir que je sorte ce soir – et obtenir en même temps son accord – et que cela ne servirais à rien. « ... Je sort boire un vers avec Willy ce soir, alors m'attendez pas pour dîner papa et toi. ». Et puis il y eu comme un silence qui marquant sa longue réflexion avec qu'elle accepte « ok, mais ne rentre pas trop tard quand même. ». Cette réponse m'avais rendu tellement heureuse que je ne pus m'empêché de sortir un « Merci maman, t'es la meilleure !... » suivis d'un « Je t'aime ! » qui aurait sens doute éveillé sa curiosité si elle n'était pas retourné dans son monde informatique – elle tapait la suite d'un de ses nombreux bouquins. Et à ce moment-la, mon portable vibra et me fis sursauter – alors que je regagnais ma chambre – et je remarquais que l'accuser de réception du message que j'avais envoyé à Willy ce matin était la cause de ma gamelle dans les escaliers. Et il était 17h.

Ma montre affichait 19h45, et j'arrivais déjà devant le Montague. Je ne sais pas ce que j'avais aujourd'hui, mais ce devait être assez grave. Grave parce que j'avais une mauvais impression, assez parce que j'étais en avance ; chose que je ne faisais pas habituellement. Deux portes se présentaient à moi : la première ouvrait sur le choque de Willy en se rendant compte que je suis en avance et la deuxième ouvrait sur la non-surprise de Willy en me voyant arriver avec 5 minutes de retard (exploit en situation normale). Bizarrement, je choisis de faire un mélange des deux. Et alors que je commençais à réfléchir à ce que j'allais faire, je vis Willy ranger son portable alors que le mien vibrait. Je suis arrivé, je t'attends devant ! - à la ligne - Biiiiiiz Wil'. Etant donné que je m'étais cachée à l'intérieur du bar, une soudaine idée me vins à l'esprit. Je me dépêchais d'écrire le message avant de me mettre en évidence devant le Montague, derrière Willy. Regarde derrière toi :p.



hunter-lux charlie white

« ON PROVOQUE NOUS MÊME CE QUI NOUS ARRIVE, ET ENSUITE ON APPELLE ÇA, LE DESTIN. QUOI DE PLUS FACILE QUAND ON CHOISIT UN CHEMIN GLISSANT QUE DE PRÉTENDRE QU’ON Y ÉTAIT DESTINÉ. »
Ϟ NEED COFFEE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://afterther.forumgratuit.org/
 

Une soirée en perspective - pv.Hunter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Soho :: Montague Pyke-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit