AccueilAccueil  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FORUM FERME.
les admins étant surchargés, nous avons du fermé ce forum. si vous nous aimez encore, rdv ici ♥️

Partagez | 
 

 Parce qu'il faut toujours que tu sois dans mes pattes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité




MessageSujet: Parce qu'il faut toujours que tu sois dans mes pattes   Sam 17 Sep - 14:13




L'amitié finit parfois en amour, mais rarement l'amour en amitié.



Que ses frères, son meilleur ami, ainsi que son petit ami soient au courant de son problème l'aurait quelque peu soulagée, mais ce n'était en aucun cas le cas. Au contraire, la métisse c'était encore plus renfermée sur elle même et avait même décidé de quitter la coloc' pendant un temps, préférant aller ailleurs. Les deux premiers soirs, elle avait dormi à l'école sans que personne ne le sache, jusqu'à ce qu'une amie à elle ne la trouve là endormie le matin, ainsi, elle lui avait proposé de l'héberger quelques temps. Les deux jeunes femmes étant dans la même année se connaissaient pas mal, et surtout elles pouvaient se comprendre.

La jeune femme dormait chez son amie depuis quelques jours et bien entendu n'étant pas chez elle, elle ne se sentait pas forcément à son aise et quoi qu'elle puisse en dire, sa famille lui manquait. Bambi n'était pas forcément de bonne humeur ces derniers temps et surtout elle ne se sentait pas bien dans sa peau. Une fois de plus, elle eut droit à des remarques de son professeur lors de la pesée qui l'avait engueulée devant tout le monde et surtout humiliée car elle avait pris 2 kg lors de ses vacances à Cancùn, alors qu'elle était de plus en plus maigre. Mais ce qu'il y a de bizarre avec cette maladie, c'est que les personnes atteintes ne se voient pas réellement comme elles sont. BJ se voyait grosse, enfin pas énorme non plus, mais bien en chair, avec des formes, alors que la réalité était tout autre. Elle avait besoin d'aide, c'était certain, et si elle continuait comme ça il était certain qu'elle ne tiendrait pas longtemps et risquerait d’atterrir à l'hopital.

Cette après midi, son amie n'était pas là, partie voir ses parents qui habitaient non loin de Londres, elle avait d'ailleurs appelé la métisse pour la prévenir qu'elle ne rentrerait pas du Week End, voulant profiter des siens. Elle en avait de la chance. Se prenant la tête rapidement sur le réseau social Facebook, la métisse céda rapidement à donner l'adresse où elle séjournait à son meilleur ami, elle le connaissait suffisamment pour savoir qu'il ne la lâcherait pas. Vous voulez savoir un secret ? Le pire du pire, c'était que ce qu'elle avait écrit sur le mur de William en étant saoule, les aveux qu'elle avait pu faire, elle s'en souvenait parfaitement. Entendant sonner elle soupira sachant très bien que c'était Eliàs, elle tenta de ne pas bouger mais bien vite elle entendit le jeune homme lui dire de lui ouvrir qu'il savait qu'elle était là. Trainant les "pattes" elle alla alors lui ouvrir, étant juste en survet', se "cachant" par la même occasion.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Parce qu'il faut toujours que tu sois dans mes pattes   Mar 27 Sep - 9:28

    Eliàs ne savait pas comment se comporter avec sa meilleure amie depuis qu’il avait débarqué à Londres et encore moins à présent que Soh avait découvert la photo de Bj. Cette dernière était mal dans sa peau, du moins, c’était ce que laissait voir la photo trouvée avec les tagues dessus. Le jeune Oliver détestait voir Bj ainsi, la savoir mal et ne rien pouvoir y faire, surtout que la jeune femme avait quitté la colocation pour vivre chez une amie. C’était ce qu’elle lui avait dit quelques minutes plus tôt sur le site social où Eliàs avait insisté pour la voir tout de suite. Elle savait qu’il ne laisserait pas tomber et elle avait finis par céder lui donnant l’adresse de cette amie. Ni une ni deux, Eli s’était habillé pour ensuite regarder sur internet l’endroit où se trouvait l’adresse. Il n’avait pas encore appris les quartiers de la ville par cœur et encore moins toutes les rues. Voyant plus au moins où se trouvait l’appartement, il enfila une veste pour quitter la maison et rejoindre sa voiture garée un peu plus loin dans la rue.

    Une demi-heure plus tard, le voilà légèrement perdu dans le quartier cherchant le numéro que Bambi lui avait donné. Ca faisait la troisième fois qu’il faisait le tour du quartier lorsqu’il tomba enfin sur le bon numéro. Il était temps ! Il chercha une place de parking et en trouva rapidement une non loin de l’appartement, il se gara avant de fermer la porte à clé et de se rendre devant l’immeuble. Il sonna une première fois, personne, puis une deuxième fois mais sa meilleure amie ne bougeait pas. Il soupira avant de toquer un peu plus fort.

    - Bj, j’sais que tu es là, ouvre !

    Il essaya d’écouter à travers la porte pour voir s’il entendait quelque chose, des bruits de pas qui se rapprochait et la porte s’ouvrit, il était temps. Il ne put s’empêcher de la regarder de bas en haut, elle portait un survet assez large, il roula des yeux discrètement puis rentra dans l’appartement sans qu’elle ait besoin de l’inviter, après tout, elle savait très bien qu’il allait venir la voir et pas pour rester et parler sur le pas de la porte. Eliàs arrive vers le salon puis se retourne vers Bambi. Il n’aime pas du tout la jeune femme qu’elle devenait, elle était maigre. Il se demandait comment il n’avait pas pu s’en rendre compte plutôt. Avant que Soh ne découvre la photo et d’ailleurs heureusement qu’il l’avait découvert parce qu’ils pouvaient enfin essayer d’arranger les choses et le jeune Oliver ne baisserait pas les bras jusqu’à ce que tout ceci soit finis. Il ne laisserait pas tomber sa meilleure amie comme il l’avait déjà fait lorsqu’elle avait perdu sa grand-mère. Il n’avait encore rien en tête mais déjà, il était là et allait lui montrer qu’il n’abandonnerait pas.

    - T’as pas l’air en forme.

    Il n’a jamais été le genre à mâcher ses mots avec la jeune femme tout comme elle avec lui d’ailleurs. Ils ont toujours été franc l’un avec l’autre du moins, ils ont toujours essayé car récemment, Eliàs avait apprit sur le site social que Bj avait peut-être toujours des sentiments pour lui. Ca l’avait grandement perturbé surtout qu’à la fin en voulant l’aider, il s’était tout pris en pleine face. Il avait même pensé à changer d’appartement mais la découverte de la photo avait fait en sorte que ce plan ne se fasse pas. Il ne savait pas s’il fallait parler de ce qu’il s’était passé cette fameuse nuit où la jeune femme s’était « confié » sur le site où qu’il fallait mieux l’enterrer dans un coin et ne plut y penser, après tout ça servirait à quoi de remuer tout ça ? Elle était avec William et tous les deux étaient heureux ensemble, du moins jusqu’à présent.

Revenir en haut Aller en bas
 

Parce qu'il faut toujours que tu sois dans mes pattes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: The city is at war :: souvenirs de la première version :: sujets rps-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit | Forums RPG | Contemporains