AccueilAccueil  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FORUM FERME.
les admins étant surchargés, nous avons du fermé ce forum. si vous nous aimez encore, rdv ici ♥️

Partagez | 
 

 This is how Starsky & Hutch became bad boys

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité




MessageSujet: This is how Starsky & Hutch became bad boys   Ven 2 Sep - 8:19



    Bus, métro puis encore un bon quart d'heure de marche, Clyde pensait qu'elle ne verrait jamais la fin de ce périple. Elle qui habitait Notting Hill, quartier réputé & admiré de Londres, elle évitait en général de s'aventurer vers Soho, quartier vivant mais assez glauque & dangereux pour une jeune femme seule...
    Cependant, aujourd'hui, elle n'avait que faire des dispositions de sécurité qu'elle aurait du prendre. Vêtue d'un jean trop grand pour elle, de baskets trouées & d'un large sweat gris piqué à son cousin, la capuche de celui-ci semblait la protéger du monde extérieur, camouflant sa chevelure blonde.

    La nuit n'allait pas tarder à tomber & le quartier semblait prendre vie, les commerçants hurlaient pour se faire entendre, les dealers sortaient de leur cachette & les gangs commençaient leurs rondes. Comme d'habitude à ce moment là, la demoiselle posa sa main sur sa bombe lacrymogène, la serrant tellement fort que ses phalanges blanchirent. Oui, elle aimait cette adrénaline que lui procurait ses activités illégales cependant elle ne comptait pas y laisser la vie ou être amochée à cause de son goût du risque...

    S'arrêtant au coin d'un boulevard, elle s'adossa contre un mur, jetant un coup d’œil impatient à sa montre. Ce soir était un grand soir, une importante partie de black-jack allait se dérouler derrière un restaurant chinois assez glauque & beaucoup de joueurs importants y étaient conviés. S'il fallait faire des étincelles, c'était bien ce soir là...
    Impatiente, trépignant d'avance, elle guettait nerveusement les rues autour d'elle, espérant apercevoir la personne qu'elle attendait. Le voyou qui était censé la rejoindre, était devenu une sorte de partenaire de jeu & Sky avait été touchée par le personnage, n'hésitant pas à partager ses gains avec lui. Il fallait donc qu'ils se mettent au point sur quelques techniques avant d'arriver au lieu du rendez-vous, séparés bien entendu pour que les soupçons ne soient pas éveillés.

    << Dépêche, dépêche.... >>

    Marmonna-t-elle entre ses dents, une boule au ventre commençant à se former. La nuit était tombée sur la capitale anglaise & Chinatown n'hésiterait pas à ne faire qu'une bouchée d'elle.
Revenir en haut Aller en bas

bambi is a son of a biche.

avatar

ϟ BLABLA : 394
ϟ GROUPE : over the rainbow.
ϟ DATE D'INSCRIPTION : 24/07/2011
ϟ AGE : 29
ϟ PERSONNAGE : PI
ϟ COPYRIGHT : sterling+meteorshower.
ϟ AVATAR : taylor fuchs ♥
ϟ MUSIC : she's like a rainbow, the rolling stones.


MessageSujet: Re: This is how Starsky & Hutch became bad boys   Dim 18 Sep - 15:24




En temps normal, ce n'était pas vraiment le délire de Pleyade-Oz de traîner dans des endroits comme celui-ci. Il était plus strass et paillettes que braquages à main armée et trafiques de drogues. Mais la plus grande passion de Lestwood, c'était avant tout l'argent et... L'argent. Le dépenser, baigner dedans, le jouer, le perdre... Et c'était ici bas qu'il pouvait le plus vaguer à la dernière occupation. Pour l'occasion, il avait fait un gros effort vestimentaire. Ou plutôt, un gros relâchement. Il était du genre à porter des habits hors de prix, d'une ostentation abusive. Il n'allait même pas dans des boutiques de luxe et préférait se présenter à de prestigieux défilés, pour n'avoir que le meilleur, l'unique, le claquant. Pour l'occasion, il s'était infiltré dans la chambre de Zadig et avait volé un jean noir, un tee-shirt abordant une image en noir et blanc, et une veste en jean, tout bêtement. L'homme soigné mais simple. Les tee-shirts de Pleyade étaient tous facilement reconnaissables à leurs griffes apparentes, c'était donc peine perdue pour le milieu dans lequel il allait.

C'est dans en mode incognito qu'il était sorti de leur villa principale, avait renvoyé paître le garde du corps et avait pris le temps de choisir une de ses voitures. Il ne fallait pas que le body-garde vienne ou ne le suive, si son père avait eu connaissance de son escapade, il aurait été immédiatement déshérité. Et même s'il s'était calmé sur l'argent (quoi que, comme ça, ça n'en avait pas l'air), il restait très attaché au luxe dans lequel il avait toujours baigné, ne sachant absolument pas comment vivre autrement. Il s'arrêta donc sur la moins cher de ses voitures, si quelqu'un lui la volait, au moins il ne serait pas déçu. Parce qu'autant dire que même en étant la moins cher, elle restait sacrément inabordable. Il alluma le contact, démarra et quitta rapidement ce quartier bourgeois.

Après quelques dizaines de minutes, il arriva bientôt aux abords de Soho. Il préféra se garer sur un parking à entrée payante et terminer le chemin à pieds. Il commençait à faire sombre et les gens sortaient de leurs tanières. Le lieu n'était pas fréquentable, c'était clair. Mais bien qu'étant un fils de riche, Pleyade n'avait aucune peur, il marchait calmement vers l'endroit désiré. Dans son passé, il avait été extrêmement bagarreur. Et le truc, c'était qu'il ne perdait jamais. Depuis, il avait arrêté cette activité étrange. A l'époque, il pouvait s'en prendre à n'importe qui. Quelqu'un qui lui avait marché sur le pied ou avait renversé une goutte de jus d'orange sur sa chemise Yves Saint Laurent ? Alors il était bon pour un aller à l'hôpital. Maintenant, il prenait sur lui, laissait aller, il se battait moins, beaucoup moins, presque plus même. Et c'était tant mieux.

Étant en retard, il pressa un peu le pas, passa sans broncher devant un ou deux dealeurs proposant leurs marchandises et aperçu au loin la blonde adossée contre un mur. Les mains enfoncées dans ses poches, il arriva à son niveau et lui esquissa un sourire.
    « Yo ! »

Il sortit la main droite de la poche dans laquelle elle était engouffrée et lui fit un signe en guise de salutations. Il jeta un regard vers le restaurant chinois, il avait rarement été dans des lieux aussi délabrés et peu accueillants.
    « C'est... là ? Sympathique ! »

Même s'il camouflait son personnage de gosse de riche, une personne normale aurait réagi de la même façon. Sans doute que les contrôleurs sanitaires n'osaient même pas passer par ce restaurant, ayant peur de voir des critères ne rentrant même pas dans leur grille d'évaluation.
    « Alors, ce soir on sort le grand jeu ? » lança-t-il tout en continuant de scruter l'endroit d'un œil critique.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

This is how Starsky & Hutch became bad boys

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: The city is at war :: souvenirs de la première version :: sujets rps-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit