AccueilAccueil  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FORUM FERME.
les admins étant surchargés, nous avons du fermé ce forum. si vous nous aimez encore, rdv ici ♥️

Partagez | 
 

 You look kinda familiar ϟ Jefferson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité




MessageSujet: You look kinda familiar ϟ Jefferson    Dim 28 Aoû - 17:02



you look kinda familiar
PV JEFFERSON

Asya lâcha un soupir difficilement maîtrisé. Cet endroit était d'un ennui cornélien, étrangement. Il y avait cependant foule de monde, et bien qu'il n'y ait aucun match de football où de n'importe quel autres sport, l'endroit était bien animé. Comme tout les jours, à vrai dire. Le problème émanait certainement d'elle, peut-être manquait elle de repos, où bien le taux d'alcoolémie n'était pas assez élevé. Tout ce qui se passait sous ses yeux la dépassait, les personnes défilant à tours de rôle, le bruit des pièces de monnaie qui s'entrechoquaient les une contre les autres à chaque paiement, même le bruit du liquide dévalant le gosier qui emplissait ses oreilles. L'endroit en lui-même était trop ambigüe pour retenir son attention. Ce genre d'endroit n'était pas vraiment là où la belle hispanique se rendait régulièrement. C'était exceptionnel qu'elle vienne ici, accompagné seulement de sa propre personne. Ce qui en soi était déjà une compagnie assez importante à ses yeux. La jeune femme jeta un œil à sa boisson, hésitant entre l'envie d'y tremper ses lèvres où de la laisser pauvrement choir sur l'épais bar en bois. Elle finit par trancher et prit le verre entre ses mains, remuant légèrement le liquide jaunâtre. Repoussant rapidement un rapprochement entre le liquide alcoolisé et un autre liquide jaunâtre, ne souhaitant pas avoir de haut-le-cœur. Ça n'avait pas la même odeur après tout. Elle inspira une grande goulée d'air pour chasser cette odeur nauséabonde de ses narines.

Serrant la mâchoire pour se forcer à expirer par le nez, elle lâcha un soupir de soulagement dès que l'odeur eût disparu. Un homme extrêmement repoussant vint s'asseoir à côté d'elle, l'odeur revint. Ce type puait la pisse, elle n'avait pas inventé. Tout ses efforts pour l'empêcher de vomir avaient étés vains, elle ne supportait pas les mauvaises odeurs, surtout celle-la. De toutes façons, il finirait bien par déguerpir et aller se mêler à la foule, comme tout le monde le faisait en général. L'espagnole s'empêcha de respirer et détourna la tête, observant en face d'elle, fixant un point aléatoire. Tout serrait plus plaisant pour ses rétines que d'observer cet énorme mollusque n'ayant jamais entendu le mot "douche" de sa pauvre et misérable vie. Il finirait bien par déguerpir, elle en était persuadée, il le fallait absolument pour la survie de son odorat. Asya entreprit de tourner discrètement la tête pour vérifier qu'il soit bien partit, elle fut frappée de stupeur lorsqu'elle vit qu'il n'avait pas bougé. Et qu'il l'observait avec un regard qu'elle ne connaissait que trop bien. A force de retenir sa respiration, sa vue commençait à se brouiller, il fallait qu'elle réagisse au plus vite. La seule solution qui lui parvint à l'esprit lui parût judicieuse. Elle ouvrit donc la bouche, aspirant de l'air en pensant ne pas avoir cette horrible odeur, mais elle en eut quelques fragrances. Et les yeux de ce type sur ses jambes nues commençait à l'insupporter. Elle finit donc par répliquer, de manière la plus stricte possible. « Dégage, pas intéressée » L'homme arqua un sourcil mais finit par partir, la laissant enfin en paix. Elle se rappelait amplement pourquoi elle détestait venir ici seule.

Elle posa ses deux mains sur le verre remplit à ras-bords, sentant le contact froid du verre contre ses paumes chaudes. Elle finit par porter le récipient à ses lèvres charnues et glossées, ingurgitant le liquide fortement dosé. Elle reposa le verre délicatement, ignorant la sensation de brûlure dans sa gorge. Observant le reflet des personnes dans son verre, elle aperçut finalement une tête qui lui paraissait familière. Non, il ne pouvait pas être ici. Elle savait qu'il restait toujours chez lui, ce ne pouvait être que son imagination qui lui jouait des tours. Mais depuis qu'elle avait ne serait-ce qu'entrevu son visage, elle se sentait terriblement mal. Ce type lui avait bousillé la vie, et continuait régulièrement de la rabaisser pour ce qu'elle était. Elle serra les poings, il fallait qu'elle sorte de cet endroit. Maintenant. Sinon elle ne pourrait contenir sa rage et elle savait qu'elle serait bien capable de frapper quelqu'un. De plus, tout ce bruit lui agressait les oreilles. Sortir. Elle se leva donc, ramassant son sac et déposa quelques billets sur le comptoir avant de commencer à se glisser entres les personnes.

Soudain, elle sentit un choc violent contre son épaule droite et elle retint difficilement une grimace de douleur. Ce type allait comprendre qu'il n'aurait jamais dut lui rentrer dedans. Asya leva la tête, furieuse, sur le point de lui balancer des insultes mais elle fut stoppée dans son élan, stoppée par la vision qu'elle avait. Non, ce n'était pas possible. Elle crût d'abord avoir vu son beau-père mais elle s'était trompée plus tôt, c'était ce type qui lui ressemblait énormément. Celui qu'elle s'efforçait d'éviter à tout prix, il fallait qu'elle l'évite, elle ne saurait pas comment lui expliquer son comportement. Lui dire qu'elle l'évitait simplement parce qu'elle connaissait un homme qu'elle détestait et qui lui ressemblait? Il ne la croirait pas, elle ne voulait pas se ridiculiser. Elle jeta alors un regard apeuré autour d'elle, cherchant une brèche d'ici à la sortie, en vain. Elle était prise au piège. Ne sachant que faire, elle baissa la tête, espérant qu'il ne l'ait pas vue et se mit à serrer la mâchoire, priant pour qu'il ne fasse que la sermonner et s'en aille rapidement.

bravo, vous avez trouvé une partie du code ! Continuez sur cette voie. Vous possédez maintenant l'indice A = 1
Revenir en haut Aller en bas

ϟ BLABLA : 292
ϟ GROUPE : walking on sunshine.
ϟ DATE D'INSCRIPTION : 24/08/2011
ϟ AGE : 33
ϟ PERSONNAGE : scénario
ϟ COPYRIGHT : Ninelina
ϟ AVATAR : Jake Gyllenhaal


MessageSujet: Re: You look kinda familiar ϟ Jefferson    Mar 30 Aoû - 16:49

Jefferson n'était pas un grand habitué du Montague Pyke mais il lui arrivait de temps à autre de s'arrêter dans le bar pour se prendre une bière et décompresser quelques minutes. Il s'y rendait aussi les soirs de match avec quelques amis histoire de passer une bonne soirée à déconner sans penser à rien d'autre. Aujourd'hui pas de match, donc simplement une bière de passage. Le jeune homme s'y était alors rendu et était monté au second étage pour boire son verre. Généralement, il y avait moins de clients et plus de calme à ce niveau là car en bas, ça grouillait toujours de monde. Il s'était tranquillement installé près d'une vitre afin de pouvoir observer les gens défiler sous ses yeux. Il adorait inventer des vies aux passants toutes aussi loufoques les unes que les autres. Ça l'occupait et ça l'amusait aussi. Penser que certaines personnes pouvaient avoir des vies hors du commun le transportait bien loin de Londres et de son quotidien.
Jefferson ne se plaignait pas de sa vie, non loin de là! Mais parfois, il aurait aimé que certaines choses soient différentes. Alors, au lieu de bousculer sa vie en divers changements, il préférait s'imaginer ce que cela pouvait donner dans la vie de quelqu'un d'autre. C'était un raisonnement un peu tordu certes mais cela plaisait à Jeff'.
Il but une gorgée de son verre et vérifia pour la énième fois de la journée son portable. Il devait toujours être prêt à décrocher en cas d'appel urgent de la société ou bien tout autre chose. Cela le dérangeait assez d'être esclave de cette machine mais en même temps, il trouvait ça extraordinaire de pouvoir rester joignable sans pour autant rester planter le cul dans son fauteuil au bureau. Par conséquent, il donnait son numéro systématiquement à ses employés. Ces derniers furent d'abord énormément surpris par ce geste mais avait trouvé cela finalement très pratique. Après avoir de nouveau verrouillé l'écran d'affichage de son portable qui était resté vierge, il le remis dans la poche et finit son verre. Il se leva alors et descendit au 1er étage du bar. Il allait toujours payé au comptoir du bar lorsqu'il n'y avait pas de match, sinon dans le cas contraire, il était difficile de l'atteindre tellement la foule pouvait être compacte. Il aimait aussi toujours échangé quelques mots avec le gérant du bar ou bien un de ses serveurs, il les trouvait chaleureux et toujours de bonne humeur, comme lui à vrai dire, et c'était toujours agréable de croiser ce genre de personne. Arrivé en bas, il se dirigea vers l'endroit voulu sans faire trop gaffe où il mettait les pieds, trop absorbé à chercher dans son portefeuille un billet. C'est alors qu'il se cogna contre quelqu'un.

« Pardon excusez moi, j'avais la tête ailleurs », s'excusa Jefferson aussitôt.

Il se retourna et leva le regard pour voir la personne qu'il avait bousculé. Il écarquilla les yeux alors quand il s'aperçut que c'était elle, la jeune fille de la dernière fois. Il ne se rappelait plus exactement de quand cela datait mais il l'avait déjà croisé et la rencontre fût des plus... étranges. En effet, à peine avait-il croisé son regard que celle-ci s'était tout simplement évaporée. Jefferson s'était donc posé des questions: l'avait-il déjà vu auparavant? La connaissait-elle? Pas dans ses souvenirs... Et le brun n'était pas du genre à oublier un visage. Depuis, il ne l'avait pas recroisé et s'était de temps en temps reposer la question de savoir pourquoi l'avait-elle évité ainsi alors qu'il l'avait simplement regardé. Bien sur, Jefferson avait songé que ce n'était peut être pas lui la cause de la « fuite » de la fille mais le regard que cette dernière lui avait lancé en retour avait lourd de sens: elle n'avait aucune envie d'entrer en contact avec lui, ça c'était vu dans la seconde.
Aujourd'hui était donc l'occasion d'obtenir des réponses.

« C'est toi... la fille de la dernière fois. »

Sa voix était calme et posée. Jefferson ne voulait pas se montrer « effrayant » sinon cela serait peine perdue pour que la jeune fille s'exprime.

« Éclaircie moi d'un doute mais on ne s'était jamais vu auparavant? Je ne te connais pas n'est-ce pas? Parce que j'ai eu la légère impression que tu m'as fuis la dernière fois et je n'aime pas rester sur un malentendu. »

Il lui sourit alors, un léger souriant confiant afin de lui montrer qu'il n'était pas ici pour avoir des histoires mais juste des explications, rien de bien méchant. Jefferson n'aimait pas se faire des ennemis et dans la plupart des cas, les gens l'appréciaient rapidement. Alors pourquoi sentit-il qu'elle était mal à l'aise avec lui et que sa présence à lui la gênait?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité




MessageSujet: Re: You look kinda familiar ϟ Jefferson    Mer 31 Aoû - 15:23

Asya ferma les yeux doucement, ne sachant de quelle manière observer l'homme. Elle n'avait même pas eût le temps de le détailler. Peut-être qu'au fond, il ne ressemblait en aucun point à son beau-père et que seule son imagination avait été de la partie. Dans ce cas, le peu de crédibilité qu'elle avait serait ruiné. Il allait la prendre pour une folle, la prendre pour quelqu'un qu'elle n'était pas. Non, il fallait qu'elle se reprenne, après tout, rien n'était encore fait. Elle n'avait placé toutes ses craintes que sous une supposition, qui était peut-être et sûrement infondée. Après tout, pourquoi donc verrait-elle le visage de son beau-père à tout va? Elle ne le portait pas dans son coeur, et ses pensées ne tournaient pas exclusivement autour de lui. Et manifestement, le hasard aurait été trop grand pour qu'elle retombe sur le même homme. Ça aurait été beaucoup plus qu'une simple coïncidence. Elle rouvrit alors les yeux en fixant l'homme dans les yeux. Aucun doute, la ressemblance était frappante. Elle s'efforça donc d'afficher une mine surprise et renfrognée, jouant la carte de l'ignorance. Pourquoi donc avait-il fallu que ce soit cet homme qu'elle percute? Parmis la trentaine de personne présente dans le bâtiment, pourquoi avait-il fallu que le sort le choisisse lui? Si il y avait bien quelqu'un là haut, elle était persuadé qu'il lui en voulait. Après tout, elle n'avait jamais vraiment cru en un sois-disant Dieu. De toutes manières elle s'en fichait, après tout, s'il existait vraiment, pourquoi donner à plusieurs personnes la conviction que toute son existence n'est en fait qu'une mascarade? Si c'est pour en vouloir à la dite personne? Rien que pour cette raison, elle doutait de son existence ou bien du jugement du fameux Tout Puissant. Toute cette dévotion qu'avaient certaines personnes l'exacerbait. Asya secoua la tête, faisant valser sa chevelure brune afin d'extirper ses pensées de son esprit. Un seul problème à la fois après tout. L'homme balbutia quelques excuses. Asya lâcha un petit soupir. Sa sois-disante sympathie ne lui inspirait que du dégout. Elle ses paroles sonnaient fausses. D'ailleurs deux détails la surprenait dans ses dires. Premièrement, pourquoi avait-il prononcé deux formules d'excuse? Un pardon suffisait amplement à ses yeux, et ce mot sortait très rarement de sa bouche. En cas de choc de ce genre, seules des insultes passaient la barrière de ses lèvres. Secondement, pourquoi s'excuser? Même si en temps réel elle ne ferait que nier, tout était de sa faute à elle seule. Elle savait pertinemment que sa précipitation avait causée la rencontre plutôt fracassante, et seule sa précipitation.

« Oui, j’ai eût l’agréable surprise de m’en rendre compte. De toute manière j’ai l’habitude de me faire culbuter, si vous voyez ce dont je parle. » Elle s'empêcha d'esquisser un sourire, consciente de l'énorme sous-entendu qu'elle avait placé intentionnellement dans sa phrase. Souhaitant voir de quel genre d'homme il s'agissait. Elle espérait d'ailleurs qu'il ne serait pas un type frigide et snob, la discussion n'en serait que plus agréable. Et bien qu'elle envisage la discussion assez tendue de son côté, il fallait qu'elle brouille les pistes. Et entamer la discussion sur un jeux de mot pouvait fausser son jugement, disons qu'elle n'avait pas l'habitude de faire des blagues salaces lorsqu'elle était affolée et soucieuse du déroulement de la situation. Lachant un soupir elle passa sa main dans sa chevelure avant d'esquisser une petite mine de douleur en se massant l'épaule. Quitte à jouer le jeu, pourquoi ne pas légèrement faire ressentir un peu de culpabilité à ce type? D'un côté, elle s'en voulait de lui faire subir ça, mais de l'autre elle s'en amusait grandement. Et la partie amusement prenait très souvent le dessus de son côté, et les sentiments des personnes qu'elle s'amusait à provoquer passaient très souvent après. De toute manière, elle ne reverrait certainement pas cet homme, ou bien elle pouvait s'estimer malchanceuse. Londres était grand et rien que le fait qu'elle recroise cet homme était un véritable coup de hasard.

Elle se mit à observer l'homme dans les yeux, plongeant son regard dans le sien. Pouvoir discuter librement avec lui calmerait peut-être sa tension, et peut-être qu'avec de la chance, la haine qu'éprouvait Asya envers celui qui se prétendait être son père s'atténuerait un peu. Mais elle n'avait pas encore compris qui était cet homme et quel était son caractère. Il ne manquerait plus qu'il soit la copie identique de son beau-père physiquement ainsi que psychiquement. Elle n'espérait pas, sinon ce type repartirait aussi rapidement qu'il était entré dans sa vie. D'ailleurs, elle avait déjà tenté de le faire, même cette rencontre fracassante avait ruiné ses efforts. C'était plutôt une manière assez théâtrale de faire son apparition, même si elle en garderait la trace plusieurs jours sur son épaule. Elle écoperait certainement d'un bon bleu, d'ailleurs elle restait surprise de ne pas s'être lamentablement ramassée par terre. Ce qui aurait encore plus accentuer le côté dramatique de la scène. Puis l'homme continua de parler. Asya trouvait sa sympathie écœurante, si elle voulait l'envoyer balader elle se serait exécutée depuis longtemps, des mots doux ne changeraient rien à la donne, elle l'empirait presque. Pourtant, elle se contenta de l'écouter rabâcher ses deux phrases, comme un grand-père le ferait pour sa petite fille. Et pourtant ils n'avaient que trois ans d'écart, et Asya détestait qu'on lui parle de la sorte, cela ne faisait que lui rappeler douloureusement l'absence de son vrai père.

« On ne t'as jamais dit que cette manière d'aborder quelqu'un était nulle? Mais j'en sais rien, peut-être mais j'me rappelle pas de tous mes coups d'un soir tu sais. Il y en a un peu trop, en fait. » Il était évident qu'elle se rappelait de lui, son visage se mêlant à la foule était resté gravé dans sa mémoire pendant de nombreuses semaines, et voilà qu'elle retombait nez à nez avec lui.
Revenir en haut Aller en bas

ϟ BLABLA : 292
ϟ GROUPE : walking on sunshine.
ϟ DATE D'INSCRIPTION : 24/08/2011
ϟ AGE : 33
ϟ PERSONNAGE : scénario
ϟ COPYRIGHT : Ninelina
ϟ AVATAR : Jake Gyllenhaal


MessageSujet: Re: You look kinda familiar ϟ Jefferson    Jeu 1 Sep - 19:52

La réponse de la jeune fille fût cinglante et quelque peu surprenante. Des jours auparavant, cette dernière l'avait totalement évité pour une raison inconnue et là, elle répondait à Jefferson sur un ton acerbe. Elle était provocante et le jeune homme haussa les sourcils face à sa réaction. Et se mis à rire gentiment. Elle n'avait pas sa langue dans sa poche et soit elle n'était pas d'humeur, soit elle ne pouvait vraiment pas le voir en peinture. Jefferson était à deux doigts de baisser les bras: pourquoi perdre son temps avec elle quand on voyait le type de réaction qu'elle avait face à ses excuses et ce, juste pour une légère bousculade dans un bar? Mais il ne s'avouait pas encore vaincu, il voulait essayer de « creuser » un peu plus. Il détestait ne pas comprendre et sa curiosité le titillait bien trop. Cela pouvait être un défaut ou une qualité mais le fait d'être curieux était un trait de caractère assez prononcé chez Jefferson surtout quand il s'agissait de la gente féminine...

« Non je ne vois vraiment pas de quoi tu veux parler et ne te donne pas la peine de m'expliquer, ça ne m'intéresse pas. »

Tout en répondant, Jefferson avait gardé ce léger sourire en coin. Il ne se laissait pas impressionner par un petit bout de femme qui s'était apparemment levée du pied gauche. La situation était en quelque sorte amusant mais il sentait que cela pouvait rapidement tourner au vinaigre. Bon Dieu mais qu'avait-il bien pu lui faire à cette fille?!
Il regarda se masser l'épaule. Il n'avait pas eu l'impression que le choc avait été si violent mais peut être était-elle tout simplement fragile. De toute façon, cela ne lui importait guère, au pire des cas, elle s'en remettrait en quelques temps.

« Tu as l'air de souffrir le martyre, je suis vraiment gêné de ne pas avoir regardé où je mettais les pieds mais je suis sur que ça passera rapidement! », lui dit-il avec ironie.

La jolie brune n'en avait pas fini d'envoyer balader Jefferson. Il était maintenant certain qu'il allait tenter en vain d'obtenir la réponse à ces questions, elle n'était tout simplement pas décidé à s'entendre avec lui. Certes, on ne peut pas avoir que des amis dans la vie mais avoir des « ennemis » pour des raisons infondées voire inexistantes, c'était aberrant. Mais cela ne vaut pas toujours la peine de se casser les dents sur des causes perdues d'avance.

« Si il fallait se souvenir de tous ses coups d'un soir, on ne s'en sortirait pas! Mais je peux t'assurer que tu te souviendrais de moi si t'avais finis dans mon lit. Quant à ma manière de t'aborder, tant mieux si elle ne te plait pas car rassure toi, te ramener chez moi n'est pas dans mes plans, les filles dans ton genre qui me fuis un jour et me provoque un autre, ça ne m'intéresse pas. Je n'aime pas vraiment les gens lunatiques. »

Il baissa légèrement vers elle tout en fixant ses yeux dans les siens, cet éternel sourire sur les lèvres et continua sur un ton légèrement plus bas.

« C'est bien dommage tout de même, tu es plutôt pas mal. Je ne dois pas être chanceux tout simplement! Ca me chagrinerait presque... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité




MessageSujet: Re: You look kinda familiar ϟ Jefferson    Dim 11 Sep - 14:45

En écoutant l'homme parler, Asya fronça les sourcils, il ne voyait pas? Pourtant il ne fallait pas être très documenté sur "le sujet" pour comprendre. Elle lâcha tout de même un petit soupir, légèrement déçue. Elle pensait tout de même avoir une conversation entres personnes qui se ressemblent légèrement, autant joindre l'utile à l'agréable après tout. Néanmoins elle gardait une lueur d'espoir en espérant ne pas être tombé sur un snob totalement coincé. Mais cette théorie était très peu probable puisqu'en général, les snobs coincés ne fréquentaient pas ce style de bâtiment. Les gens comme Asya non plus, d'ailleurs.
Détournant légèrement le visage de lui, elle repéra un jeune homme plutôt plaisant au regard dans la foule. Elle serait d'ailleurs allée le rejoindre si elle n'avait pas ce type sur les bras. De plus, il était très rare de croiser foule de personnes intéressantes ici. Ne détournant pas le regard elle écouta l'homme parler, et bizarrement il prononça des excuses assez exagérées sur un ton ironique. Tiens, il remontait dans son estime tout d'un coup. Elle tourna donc la tête brusquement en le fixant dans les yeux. Affichant un petit sourire, elle préférait les gens de ce style. Disons qu'elle aurait été très déçue qu'il ne fasse que de s'excuser bêtement. Heureusement, il ne semblait pas être trop loin de son propre caractère. Quoiqu'elle ne l'aurait certainement pas abordé aussi gentiment, pas du tout aussi gentiment.

L'hispanique poussa un petit soupir de contentement, un sourire étirant ses lèvres pulpeuses. Tout n'était pas forcément perdu. « Peut-être, j'espère pour toi, en tout cas. D'ailleurs, si il y a une quelconque marque sur ma peau, je t'enfonce mes faux-ongles dans les yeux. » Dit-elle sur un ton se voulant légèrement joueur, faisant comprends à l'homme qu'elle n'était pas vraiment énervée. Quoiqu'elle espérait ne pas avoir de marque, auquel cas elle pourrait peut-être mettre ses menaces à exécution.
Mais Asya savait bien qu'un simple choc ne devait pas laisser de traces.

Légèrement perturbée, elle l'écouta continuer de parler, sans faire une quelconque. Se contenter d'écouter sans relever d'éléments lui déplaisant n'était assurément pas dans ses habitudes. Mais disons que, pour l'instant elle ne sentait plus vraiment d'humeur à jouer les furies et rabaisser plus ce type. Enfin, rabaisser non, pourrir la vie était plus juste, elle rabaissait toujours les gens, bonne humeur où non, personne proche ou pas. Et de plus, la situation était en elle-même plutôt inhabituelle.

Très inhabituelle, même.

Elle avait tout de même du mal à cerner l'homme. Il était donc aussi dans la relation courte, où bien il avait été. C'était égal. Le fait était qu'il semblait donc ne pas être trop coincé, mais alors pourquoi n'avait-il pas compris? Une fois de plus elle le laissa terminer, l'écoutant prononcer une sorte de... compliment si elle comprenait bien tout. En général elle comprenait rapidement lorsque quelqu'un d'autre la trouvait « pas mal ». Disons qu'il avait été assez lent. Elle ne lui avait pas non plus laissé le temps. Après, peut-être n'était-ce simplement que pour se faire pardonner. Quand bien même, elle appréciait ce genre de compliment. Oui, elle aimait plaire. Elle faisait aussi tout pour.
Retenant un sourire -difficilement-, elle fixa l'homme avec instance, affichant une mine peu crédule face à sa réplique qu'elle ne trouvait pas très crédible. Mais qu'importe. « En effet, si tu es aussi brusque avec toutes tes conquêtes je me serais certainement souvenu de toi. » Elle lâcha un petit rire avant de lui sourire, sachant pertinemment qu'il devait la trouver légèrement étrange. Disons que jouer la comédie tout en restant juste était dur. Alors oui, peut-être était-elle contradictoire. Mais elle n'était pas lunatique. Pas lorsqu'elle était sincère, en tout cas. Elle ne releva rien, encore une fois. Elle ne tenait pas à ruiner ses efforts pour tenter de s'en sortir sans trop de dégâts. Cependant elle voyait bien qu'il n'était pas dupe, elle ne ferait que tourner en rond. Elle inspira.

Quant il le faut, il le faut.
Roulant des yeux, elle reporta son regard vers l'homme. Cherchant à gagner du temps pour trouver un moyen de garder ses futures paroles confidentielles. Il fallait qu'elle sorte d'ici, mais... comment? Le meilleur moyen serait certainement de troubler les autres qui suivaient la discution discrètement -enfin pas tellement, puisqu'elle s'en était rendue compte-. Elle posa donc son doigt sur le torse de Jefferson, faisant glisser son doigt le long de son torse elle finit par attraper son col, l'attirant contre elle et lui murmura à l'oreille. « Vraiment? On pourrait certainement arranger cela en... ayant une conversation privée, toi et moi. » Sans attendre de réponse de la part de l'homme elle se décolla gracieusement de lui, sans lâcher son col et prit la direction de l'extérieur, persuadée d'être enfin tranquille pour discuter.

Dehors, elle inspira une grande goulée d'air frais, légèrement surprise par la température qui avait bien baissée. Elle se tourna donc vers Jefferson rapidement, ayant préalablement bien vérifié que personne ne les épiaient. « Bien, qu'est-ce que tu souhaites savoir? » Elle le savait, mais elle souhaitait tout de même en être persuadée. Peut-être aurait-il oublié, elle l'espérait bien que ce soit presque impossible.
Malheureusement.
[HS, Je suis désolée du temps que j'ai mit à te répondre, vraiment désolée !]
Revenir en haut Aller en bas

ϟ BLABLA : 292
ϟ GROUPE : walking on sunshine.
ϟ DATE D'INSCRIPTION : 24/08/2011
ϟ AGE : 33
ϟ PERSONNAGE : scénario
ϟ COPYRIGHT : Ninelina
ϟ AVATAR : Jake Gyllenhaal


MessageSujet: Re: You look kinda familiar ϟ Jefferson    Mar 13 Sep - 16:56

La jeune hispanique ne semblait franchement pas intéressé par la conversation, Jefferson se demandait si c'était parce qu'elle s'était levée du pied gauche ce matin ou si tout simplement, c'était sa présence qui la faisait royalement chier. Le fait est qu'elle semblait plus intéressée par autre chose, son regard s'était fixé vers un point inconnu pour Jeff' et cela avait l'air suffisamment plus plaisant que la conversation qu'ils entretenaient ensemble.
Quoique, lorsqu'elle reposa les yeux sur lui, elle semblait tout de suite plus d'humeur à écouter. C'était bon à savoir, parler de cette façon attirer plus l'intention de la jeune fille, il ne fallait pas se comporter de façon trop sérieuse face à elle. Cerner la brune n'était pas chose aisée mais c'était un bon début. Il eu le plaisir d'ailleurs d'avoir droit à un sourire qui ne se voulait pas trop faux et elle lui répondit d'ailleurs sur le même ton, un ton peu sérieux. Un dialogue un peu moins froid qu'au début commençait enfin à s'installer, Jefferso était sur le bon chemin mais rien n'était encore gagné. En effet, le mystère restait entier.

« Houuu des faux-ongles, je suis apeuré. » répondit-il tout en écarquillant les yeux, face à la "menace" de la jeune fille. « Pour une malheureuse petite marque, ce serait dommage d'abimer ta manucure franchement. »

Jefferson se demandait si c'était sa véritable façon d'être de provoquer ainsi les gens ou si cela était simplement une façade afin qu'il laisse tomber. Elle n'avait pas sa langue dans la poche et semblait bien sur d'elle, pas du genre à se laisser impressionner par le premier venu et prêt à le rembarrer de façon directe voire un peu crue. Cela plaisaient ou déplaisaient aux uns et aux autres. Quant à Jefferson, il ne s'était pas encore fait son avis sur la question. Il aimait les femmes qui jouaient franc-jeu mais il y avait une certaine limite, de plus, certaines pouvaient se dégonfler par la suite, n'assumant pas leurs paroles et déguerpissaient quand il fallait agir.
De quelle catégorie faisait-elle partie? Trop de questions fourmillaient dans l'esprit de Jefferson et plus cela continuait, plus il voulait en savoir plus. Il aimait croiser des personnes plus différentes les unes des autres. Les personnes banales ne l'intéressaient pas, il les trouvait ennuyante et de toute façon, il n'arrivait pas à s'entendre avec, ou plutôt, ces personnes n'arrivaient pas à supporter le jeune homme...

« Certaines femmes aiment les hommes brusques, non? Il faut savoir être polyvalent et puis, c'est bien toi qui parler de se faire "culbuter" et bien que ce soit que mon avis personnel, ça ne fait pas très tendre "si vous voyez ce dont je parle" », dit-il tout en ayant son éternel sourire au coin.

Reprendre les termes qu'avaient employé la jeune fille quelques minutes auparavant était volontaire. Cela l'amusait et de cette façon, il lui montrait qu'il avait parfaitement compris ce qu'elle lui avait insinué. Pensait-elle vraiment qu'il n'avait pas saisi ou avait-elle deviné pertinemment qu'il avait fait semblant d'éviter de répondre au sous-entendu?
Une nouvelle fois, elle changea de comportement, prenant encore plus d'assurance. Un dos posé sur son torse, elle l'attrapa par le col de sa chemise. Une conversation privée? Elle n'attendit pas que qu'une quelconque réponse vienne de sa part. Il fût emmené dehors et Jefferson se laissa guider, pas besoin de se faire remarquer en refusant de la suivre, il n'avait vraiment pas envie d'attirer l'intention dans ce bar qu'il fréquentait de temps à autre.
Une fois dehors, il se retrouva de nouveau face à la brune mais qui, cette fois-ci, avait pris une expression on ne peut plus sérieuse. Et la question qu'elle lui posa le pris légèrement de court. Il fronça légèrement les sourcils histoire de remettre un peu d'ordre dans ses idées. Lui demandait-elle vraiment ce qu'il voulait savoir? Finalement, il avait obtenu ce qu'il souhaitait. Il soupira tout en souriant.

« Commence par me dire ton prénom, je suis sur que ce sera un bon début. Je pense qu'on est devenu assez "intime" pour au moins connaitre ça, à moins que tu parles toujours autant de tes parties de jambes en l'air au premier venu... »

Il mis ses mains dans les poches de sa veste et détourna le regard pour regarder un peu autour de lui. Ce qu'il désirait était finalement arrivé mais maintenant, il ne savait plus par où commencer et puis le changement de comportement de la brune le surprenait tellement. Elle, qui était si fière, provocatrice, joueuse il y a quelques minutes, était devenue beaucoup plus sérieuse.

« Sincèrement, si ça te fait chier de me dire ce que je veux savoir, pourquoi insister? Non et puis, après tout c'est ton problème. Si tu peux pas me voir en peinture et bien tant pis! Pourquoi perdre mon temps? Je suis certain de n'avoir rien à me reprocher et puis même si c'était le cas, cela devait être justifié et je déteste m'excuser pour quelque chose de justifié justement, et oui moi aussi j'ai ma fierté à la con comme la plupart des mecs que tu as croisé ou que tu croiseras »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: You look kinda familiar ϟ Jefferson    

Revenir en haut Aller en bas
 

You look kinda familiar ϟ Jefferson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: The city is at war :: souvenirs de la première version :: sujets rps-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit