AccueilAccueil  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FORUM FERME.
les admins étant surchargés, nous avons du fermé ce forum. si vous nous aimez encore, rdv ici ♥️

Partagez | 
 

 PARTY ROCK ANTHEM ; w/ la Coloc' des Déglingués

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité




MessageSujet: PARTY ROCK ANTHEM ; w/ la Coloc' des Déglingués   Mar 23 Aoû - 19:51




« JULES - Party Rock ! Yeah ! Whoo, let’s go ! Party rock is in the houuuuuuuuuuuse toniiight, Everybody just have a gooood time!

C’est en chantant ces paroles que Jules eu un déclic : non, ce soir, ils ne resteraient pas terrés à la coloc’. Elle sauta de son lit et s’immobilisa un instant, le temps de réfléchir par où commencer. Alors qu’elle se dirigeait vers son armoire, elle attrapa une pochette sur sa commode. Elle était toute excitée à l’idée de ce qui allait se passer ensuite. Une robe subtilement choisie, elle quitta sa chambre en direction de celle de sa sœur. Elle entra en même temps qu’elle frappa, plus histoire d’avertir de sa présence soudaine que pour demander l’autorisation.

JULES – Sister, j’t’emprunte ça.

En vingt secondes elle avait traversé la pièce mine de rien, et embarqué une paire de chaussures à talons ainsi qu’une veste en cuir. Elle n’était passée qu’en coup de vent, mais elle sourit en se remémorant la tête ébahie de Joyce. Et d’ailleurs, anticipant sa question, Jules lança :

JULES – T’inquiètes, elles ne sont pas pour moi ; je sais bien qu’on ne fait pas la même pointure.

Dans le couloir, elle bouscula Elias qui discutait avec Noham. Elle effleura discrètement ce dernier, avant d’entrer chez Iz.

JULES – Sweetie… Je peux t’emprunter…

Elle fit une pause, cherchant ce qu’elle pourrait chipper à sa soeur sans que celle-ci ronchonne.

JULES – Tu sais quoi, cherche un accessoire, ou un bijou, c’est pour Clyde. Je la sors. En fait on peut tous sortir d’ailleurs… Oh, je sais ce que je vais emprunter à Bibam… A toute.

Et elle quitta la chambre. Tout feu tout flamme, elle ne s’arrêtait pas de courrir d’une chambre à l’autre. Elle omit de frapper à la chambre de Will & Bibam mais ne sembla pas le moins gênée de les voir enlacés tendrement.

JULES – Ne faites pas attention à moi, je ne fais que passer.

Elle attrapa une pince à cheveux sur sa table de nuit, et repartit aussi vite qu’elle était arrivée. Elle ne doutait pas que ces intrusions succéssives avaient certainement du en déplaire à quelques uns, mais elle s’en fichait. Elle fonça vers la chambre de Clyde et l’ouvrit à la volée. Sa cousine était assise en tailleur sur son lit, son ordi sur les genoux.

JULES – Oh Ciel ! Tu fais quoi en pyj’ à cette heure-ci toi ? Debout, on bouge. Allez…

Elle avait posé toutes ses trouvailles sur le fauteuil de Clyde et s’apprétait maintenant à la tirer de son lit.

JULES – Balance les Kings of Leon, qu’on se mette dans l’ambiance. Ce soir, je te prepare, je te sors, je te dévergonde, et je te ramène… Ou pas…

Elle sourit en lui montrant toutes ses dents et s’apprêta à défaire l’élastique qui retenait ses cheveux prisonniers.

JULES – Ils sont juste magnifiques ; tu vas voir, avec la pince de Bibam, on va relever le tout, ça va être extra. Tu vas en faire tomber plus d’un… !

Ne souhaitant pas perdre son temps à s’occuper seule du relooking de sa cousine, Jules cria :

JULES – Joy, ramène-toi !!!!!!

C’était sans compter sur sa soeur qui venait justement d’entrer dans la pièce, une main sur une Oreille pour aténuer les decibels.

JULES – Tu sais pas si y a une soirée d’organisée dans le coin ? Sans attendre la réponse elle cria de nouveau : Eh les mecs, y a quoi à faire dans le coin ce soir ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: PARTY ROCK ANTHEM ; w/ la Coloc' des Déglingués   Mar 23 Aoû - 21:01

[pas terrible, désolée ]


Isleen était assise par terre dans sa chambre, des tas de croquis étalés tout autour d’elle. Elle avait un bureau dans un coin de la pièce, elle avait elle-même choisi les meubles, le fauteuil. Elle aimait y être assise et y travailler, mais sur son pc et sur sa tablette graphique. Quand elle dessinait à la main, elle préférait travailler dans la grande cuisine de l’appartement, sur la table basse du salon, ou même par terre. Il s’agissait d’une de ses habitudes bizarres, mais qui n’étonnait plus personne. Ce soir-là, sa tête grouillait d’idées : un groupe de musique formé de jeunes de son âge l’avait engagée pour la couverture de leur album. La jeune blonde n’avait au début accepté ce contrat que pour l’argent, et la ligne de plus qu’il comblerait dans son CV. Et finalement, elle avait appris à faire la connaissance des membres, avait apprécié leur démarche de se produire seuls, et avait surtout appris à apprécier leur compagnie, notamment celle de Bella. Elle était donc plus que motivée à leur trouver un logo. Elle était si concentrée qu’elle n’entendit pas les porter claquer autour d’elle, et ce fut à peine si elle entendit sa sœur aînée Julie entrer dans sa chambre. Ce n’est que lorsqu’elle parla qu’Isleen sortit de ses rêveries et leva la tête.
« Sweetie… Je peux t’emprunter… » Sa sœur tenait entre ses mains une paire de chaussures et veste en cuir qu’elle aurait juré appartenir à son autre sœur, Joyce. Elle fronça les sourcils, posant les feuilles qu’elle tenait en main, elle s’appuya sur son bras désormais libre pour se lever et faire face à sa sœur. Ces derniers temps, elles avaient parfois du mal à être sur la même longueur d’onde, se chamaillaient pour des broutilles. Jules savait qu’Isleen n’aimait pas être dérangée quand elle travaillait, et encore moins qu’on entre dans sa chambre comme dans un moulin. Elle s’apprêtait déjà à râler, mais Julie lui coupa la parole.
« Tu sais quoi, cherche un accessoire, ou un bijou, c’est pour Clyde. Je la sors. En fait on peut tous sortir d’ailleurs… Oh, je sais ce que je vais emprunter à Bibam… A toute. » Elle n’eut même pas le temps d’ouvrir la bouche. Comme une tornade, sa sœur avait déjà franchi la porte dans le sens inverse et elle l’entendit parler à Noham et Eliàs avant d’ouvrir une autre porte. Elle aurait pu la rattraper, lui demander des explications sur son intrusions sans vraiment toquer, mais elle se retint. Sortir, prendre l’air lui ferait le plus grand bien. Et surtout, sortir sa cousine Clyde lui paraissait être un excellente idée. Elle jeta un œil à son miroir, elle aurait besoin d’une bonne douche pour être sortable, mais elle serait quand même plus rapide que Clyde a se préparer, surtout qu’elle présentait que Julie allait surement demander un coup de main à Joyce pour féminiser leur cousine pour la nuit. Sous le miroir, elle avait aménagé un espace coiffeuse, où elle rangeait entre autres ses bijoux. D’une main, elle fouilla dans la boite noire, recyclage d’un colis de Sephora et en sorti deux paires de boucles d’oreilles. Deux feuilles en argent et de longues chaines, qui se mêleraient parfaitement à la chevelure de Sky si la jeune femme acceptait de se lâcher les cheveux. Elle reposa la première paire dans la boîte et elle s’aventura dans le couloir, en direction de la chambre de sa cousine, qu’elle soupçonnait, à juste titre, être l’arrivée de la course de sa sœur. Elle se posta dans embrasure de la porte, les bras croisés sur la poitrine et le sourire aux lèvres, aux premières logues pour guetter la réaction de Clyde.


Dernière édition par Isleen R. Arnault le Sam 3 Sep - 16:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: PARTY ROCK ANTHEM ; w/ la Coloc' des Déglingués   Mer 24 Aoû - 14:12

    Tout semblait calme & normal lorsque Clyde entra dans la grande maison qui faisait office de colocation, vers six heures du soir, recroquevillée dans son trench qu'elle considérait comme une barrière entre elle & cette ville un peu folle qui ne cessait jamais de grouiller. Se dirigeant sans un bruit vers sa chambre, elle se débarrassa rapidement de son surplus d'affaire & enfila son bon vieux jogging gris, un classique de son dressing.
    Assise en tailleur sur son lit deux places, son macbook posé devant elle, la jeune femme s'attelait à sa tâche préférée : se détendre après une dure journée de travail devant une bonne série. Absorbée par les différents épisodes qui tournaient constamment autour des mêmes sujets, amour, trahison & argent, elle ne vit pas passer le temps & ne se rendit pas compte de l'agitation soudaine qui s'empara de la maisonnée.

    – Oh Ciel ! Tu fais quoi en pyj’ à cette heure-ci toi ? Debout, on bouge. Allez…

    Sortie brusquement de sa concentration, la blondinette leva la tête vers sa cousine, Julie, qui venait de débarquer dans sa chambre comme une furie. Avant qu'elle n'eut le temps de se rendre compte de ce qui se passait & d'analyser les informations, sa cousine déposa des affaires sur son fauteuil de velours bordeaux & commença à dénouer ses longs cheveux couleurs blé.
    Sachant qu'il ne fallait pas poser de questions dans ces moments-là, Sky s’exécuta, docile, lançant donc les Kings of Leon en aléatoire sur Itunes & tomba comme par hasard sur : Sex on fire. Un signe pour la soirée à venir peut-être ?

    Abasourdie, la demoiselle se laissa traîner hors de son lit, ayant tout de même réussi à mettre son épisode en pause. Un sourcil légèrement arqué, elle se permit tout de même de demander :

    << Euh, Jules ? Tu m'expliques là ? >>

    Avec ou sans réponse, elle comprit rapidement ce qui se tramait en voyant ses deux autres cousines débarquer & la plus folle crier à la cantonade :

    – Tu sais pas si y a une soirée d’organisée dans le coin ? Sans attendre la réponse elle cria de nouveau : Eh les mecs, y a quoi à faire dans le coin ce soir ?

    Une soirée... Évidemment, elle aurait du s'en douter plus tôt ! Si toute la coloc se mettait en mouvement, ce petit plan allait se transformer en grand bordel sans doute aucun. Mais le pire c'était qu'avec ses cousines, soirée rimait avec relooking intégral & elle sut d'avance qu'elle allait jouer la poupée ce soir.

    << Je savais que j'aurai du installer un verrou en venant m'installer ici... J'aurais pas du me laisser dissuader. >>

    Bougonna la jeune Eriksen, s'en voulant. La nuit allait être longue, trop longue à son goût... Voyant Isleen un peu en retrait, elle la supplia du regard, l'implorant du lui venir en aide.

    << Is', me laisse pas seule, s'il te plaît ! >>
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: PARTY ROCK ANTHEM ; w/ la Coloc' des Déglingués   Jeu 25 Aoû - 13:20

    Le jeune Oliver était dans le couloir entrain de parler avec Noham, ils s’étaient croisés tandis que l’un retournait dans sa chambre et l’autre en sortait. Ils s’étaient arrêter sans penser à aller rejoindre le salon ou parler autre part, après tout ils ne gêneraient personne enfin c’était sans compter Jules qui bouscula Eliàs sans même s’excuser. Elle avait l’air assez pressée de… rejoindre Is ? Ou Clyde ? Il ne captait pas trop mais la suivait des yeux tout en haussant un sourcil en se retournant vers Noh, comme pour lui demander s’il savait ce qu’il se tramait dans cette maison. Mais bien vite une nouvelle fois, la voix de Julie s’éleva depuis la chambre de la petite Eriksen. Une soirée dans les environs ? Ils devaient certainement en avoir mais ce ne serait pas Eli qui se ferait un plaisir de répondre à sa question. Il ne s’était jamais trop entendu avec la triplette Arnault tandis qu’avec les deux autres sœurs le courant était toujours très bien passé. Mais avec Jules ça avait dès le début mal commencé et rien ne s’était arrangé depuis leurs dix ans. Mais curieux de voir ce qu’elles pouvaient toutes tramer dans la chambre à Clyde, il s’approcha du pas de la porte et eut un large sourire en voyant la jeune femme surprise et légèrement en panique que ses cousines veulent l’habiller et la faire sortir ce soir. Une assez bonne idée dans l’ensemble, il retourna la tête vers son ami.

    - Noh, j’pense qu’on accompagnera les filles ce soir, hein ?

    Large sourire aux lèvres, il se retourna vers ses colocataires juste avant de partir tout en leur criant un - Bonne chance les filles ! avant de quitter le pat de la porte et de regagné le couloir. Il sortit son téléphone de sa poche en décidant d’envoyer un message à Laora, il ne savait pas où elle était ni elle ni Soh d’ailleurs, un simple sms « T’es où ? Ramène tes fesses et celles de Soh, on fait sortir la galerie ce soir ! ». Il savait qu’elle serait de suite partante pour une soirée ainsi que son mari qui lui devait certainement savoir où se trouvait la meilleure soirée dans le coin ce soir. Il rangea son portable là où il était quelques minutes plus tôt, Jules avait réveillé la maison puisque à présent, tout le monde quittait sa chambre. En voulant justement regagner la sienne, il croisa Joyce qui sortait, il ne put s’empêcher de lui faire un sourire et de la regarder lorsqu’elle lui fit dos.


Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: PARTY ROCK ANTHEM ; w/ la Coloc' des Déglingués   Sam 27 Aoû - 18:39

    Sa journée, Sohfyièn l’avait passé en dehors de l’appartement, accompagné de sa femme. De retour de vacances, le couple, ainsi que leur colocataire Joyce, étaient en pleine promo pour le film qui allait propulser leur carrière à une vitesse grand V : Sex Intentions, le remake. Les deux portugais avaient enchainé deux interviews, l’un plus barbant que l’autre, même si les questions étaient souvent les mêmes. A chaque fois, c’était pareil. D’abord, ils demandaient quelques trucs sur le film et son histoire, avant de rapidement déraper sur le personnel. Ils enchainaient sur le couple qu’ils formaient, si tout se passait bien – ce à quoi ils mentaient souvent, étant donné les nombreuses disputes qu’ils pouvaient avoir -, puis ils demandaient à Sohfyièn de raconter l’histoire de la tempête qui l’avait emporté et laissé disparu pendant presque un mois, pour dévier enfin sur ses nouveaux projets, et son changement de comportement. Il avait, à force, ses réponses bien préparées, et toujours la même histoire à raconter, pour qu’on le trouve attendrissant, histoire qu’on parle encore et toujours plus de lui. Être sous les projecteurs, il aimait ça, et il savait comment y faire.

    Après une longue journée à raconter pas mal de conneries à la presse, il était rentré tout droit à l’appartement, main dans la main avec Laora, sous les flashs des paparazzis qui rodaient. Il avait salué rapidement tous ses colocataires, marchant directement vers sa chambre qu’il partageait bien évidemment avec sa femme. A son arrivée à Londres, il n’avait pas voulu prendre un appartement seulement avec elle, trouvant ça trop rapide, et pensant que c’était un trop gros engagement. Ainsi, partager sa chambre avec elle dans une colocation géante le dérangeait moins, rendant le tout bien plus bon enfant et amical. Assumer qu’il est amoureux et que Laora est la femme de sa vie ? Impossible, sa fierté était bien trop grande pour ça. Pourtant, il compensait les mots par les actes, se pliant de temps en temps en quatre pour surprendre sa femme et la rendre plus qu’heureuse. Aussi profitait-il de ce mariage sexuellement parlant. A ce moment-là, la notion de couple le dérangeait bien moins. Et une nouvelle fois, il n’allait pas se déranger pour accompagner sa petite femme sous la douche pendant de très longues minutes, et non pas pour l’aider à se nettoyer le dos. L’avantage d’avoir une salle de bain dans sa chambre, c’est qu’on peut tout faire dans l’intimité, même si, par le passé, il n’avait jamais été gêné pour faire ça d’une manière plus publique.

    C’est pile au moment où ils sortaient de la douche que le portable de Laora se mit à sonner. Celle-ci encore dans la salle de bain, il s’approcha du téléphone pour voir qui pouvait bien lui envoyer un texto. Eliàs, encore. Sa mâchoire se serra, tandis qu’il appuyait sur la touche pour lire le dit message. « T’es où ? Ramène tes fesses et celles de Soh, on fait sortir la galerie ce soir ! ». Rien que le mot « sortir » l’enchantait déjà, étant un adepte des soirées en tout genre. Simplement vêtu d’une serviette de bain autour de la taille, il ouvrit la porte de la chambre, trouvant pas mal de monde ameutés dans le couloir, dont son frère et Eliàs.

      SOHFYIEN : « On est là, abruti. »

    Il roula des yeux en le regardant aller vers sa chambre, remarquant le regard qu’il lança à Joyce. « Tension sexuelle dans la baraque », pensa-t-il immédiatement, avant de tourner la tête vers son frère et Yoli qui avait rejoint le remue-ménage.

      SOHFYIEN : « C’est quoi le délire alors ? Les filles se la jouent « Nouveau look pour une nouvelle vie » pendant une soirée avec Sky et on les suit dans leur délire ? »


Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: PARTY ROCK ANTHEM ; w/ la Coloc' des Déglingués   Dim 28 Aoû - 9:35

La coloc' était souvent assimilée à un non respect de la vie privée et de la sphère intime en général. Jules venait, une nouvelle fois, de débarquer dans la chambre de sa soeur sans se soucier de savoir : si elle était dans une tenue décente ou si elle était accompagnée ; ce qui avait déjà provoqué des situations relativement embarrassantes par le passé. Si Joyce partageait tout avec ses deux soeurs et sa cousine, elle tenait, tout de même, à conserver ses relations en dehors du cocon familial.
Jules était déchainée et bien décidée à trainer toute la coloc dans sa folie dans l'espoir de voir Sky lâcher prise. Habituellement, Joyce était la première à participer à tous les plans de sa soeur mais c'était sans compter la soirée qu'on lui avait proposé quelques heures plus tôt. Pour cette nouvelle rencontre, la jeune Arnault tenait à mettre toutes les chances de son côté et avait passé une bonne partie de la journée à se poser des questions sur sa tenue et a changé d'avis une multitude de fois : devait-elle se vêtir de façon décontractée ? Mais si elle devait se retrouver dans un resto étoilé, toute l'attention serait tournée vers elle et sa faute de goût. L'une des dernières créations des filiales de son père ? Non, ça serait donné une autre image de soi. Rester ou pas sur la défensive ? Baisser la garde ? Ne pas parler du passé ? Aller de l'avant ? Ne pas en dire trop sur sa vie privée ? Au contraire, jouer le jeu et se livrer un minimum ?

Toutes ces questions résonnaient dans son esprit et la seule qui pouvait l'aiguiller un minimum se faisait relooker par ses deux autres soeurs. Une fois prête, elle se décida à sortir de sa chambre pour voir le résultat.
Joyce répondit au sourire d'Eliàs. Depuis leur dernière soirée, ils entretenaient une nouvelle relation qui se voulait bien moins distante que la précédente mais à double tranchant. Elle rejoignit Noham et se présenta à lui dans une tenue que le métisse appréciait particulièrement. Joy connaissait les goûts de son ex et continuait à en jouer.

« J'ai deux questions à te poser. T'aimes ? Et une autre plus importante : est-ce que tu penses que ton pote va aimer ? »

Joyce se retourna vers Soh, légèrement vêtu. « Sans moi ! » Et continuant sur sa lancée en regardant Noham sans ciller des yeux. « Je vais tâcher de jouer ma Cristina Cordula auprès d'un homme, typé européen, d'environ 1 mètre 80, châtain, mâchoire prononcée, fossette au menton et... Aucune forme de ressemblance avec une ancienne histoire. Comme quoi j'évolue et tu devrais certainement en faire de même ! Il est -magnifaaake- » Joyce faisait référence aux similitudes avec sa propre soeur. « T'entends pas sonner là ? Je peux te le présenter si tu veux ? Ah mais je suis conne, je crois que tu le connais ! »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: PARTY ROCK ANTHEM ; w/ la Coloc' des Déglingués   Dim 28 Aoû - 13:17

Une journée de promo. Une journée de boulot. Certes, c'était long. Parfois Laora se faisait royalement chier et peinait à le dissimuler. Comme aujourd'hui. A croire que cela s'inscrivait sur le coin de sa tête, ou ne serait-ce qu'au détour d'un sourire hypocrite. Mais il y avait plus fatigant que quelques entrevues avec la presse, et ça, la jeune femme ne pouvait pas prétendre le contraire. Ce qui était bien plus délicat pour elle ne demeurait pas dans les mensonges qui pouvaient ressortir de ces discussions à proprement dit, mais plutôt dans le véritable tas de conneries visant à faire passer Sohfyièn pour un super héros. Bien sûr, elle le soutenait -et n'avait pas tellement eu le choix sur ce coup- mais entendre cette histoire de tempête, de pseudo sauvetage et d’enterrement de fortune la dérangeait au plus haut point. Elle détestait parler de la disparition de son amie, alors voir son mari en jouer pour faire gonfler sa côte médiatique... C'était un cauchemar. Mais elle demeurait présente, affichant un sourire en coin, visiblement gênée et en réalité crispé. Aujourd'hui encore, elle s'était effacée dès lors que le sujet avait été abordé. On lui collait un traumatisme, elle laissait dire sans vraiment chercher à démontrer le contraire, que tout allait bien désormais. C'était bien mieux que de taper une nouvelle scène à Soh. Après tout, il était majeur et vacciné, il racontait bien ce qu'il voulait. Elle n'était pas sa mère, fort heureusement !

Lorsqu'il fut l'heure de saluer les derniers journalistes et de prendre la route jusqu'à la maison, Lao eu, comme à son habitude, un poids en moins sur la poitrine. Elle ne se préoccupait plus de tout ça et profitait d'un quotidien presque banale, lorsqu'on retirait les flashs qui crépitaient à chacune de leurs foulées. Sohfyièn les attirait comme du miel pouvait le faire avec des abeilles, voir même une famille entière d'ours bruns ! Avec un nom comme Owens-Tomas, elle ne pouvait que suivre le mouvement. Jouer des médias se révélait être aussi amusant qu'épuisant. Parfait pour elle ! Sa main calée dans celle de son époux, elle avait le sentiment de crier à la face du monde que le premier être humain -homme comme femme- à s'approcher de trop près avait signé son arrêt de mort. Oui, rien que ça ! Ils rentraient chez eux main dans la main, et le premier qui tenterait quoique ce soit pour la priver de ça s'en prendrait une dans la tête! Non seulement par fierté, mais aussi par attachement. A cela s'ajoutait des petits extras, comme quelques instants coquins, en toute intimité. Ça ne manqua pas une fois entrée dans la douche. A se demander si le simple fait de voir un peu d'eau ruisseler sur un corps -le siens en l'occurrence- suffisait à faire perdre la tête à l'acteur. Allait-elle s'en plaindre ? Absolument pas !

Serviette enroulée autour de son petit corps, elle observait son reflet dans le miroir, derrière une fine pellicule de buée. Du bout des doigts, elle fit quelques gribouillis, qu'elle retira d'un revers de la main. Dans ce miroir à présent propre, elle ne pu s'empêcher de regarder Sohfyièn quitter la salle de bain, se mordant légèrement la lèvre inférieure. Rien à redire, elle aimait ce genre de douches. Puis elle reporta son attention sur son propre reflet tout en se séchant. Si bien, qu'elle n'entendit même pas son portable sonner. « Soh', tu pourrais me prendre les affaires posées sur le lit, s'il te plaît ? ... Soh ? » Elle fronça les sourcils et coupa le sèche-cheveux pour constater qu'il avait disparu. Pas de réponse. Elle lui demandait ses fringues, il n'allait quand même pas jouer avec... ?! Si ? Elle laissa tout en plan, retournant dans la chambre et comprit que ce dernier l'avait quitté pour, apparemment, papoter dans le couloir. Rapidement, elle enfila ses sous-vêtements et conserva sa serviette autour d'elle, pressée d'aller voir ce qu'il faisait tout en restant prudente puisqu'on était jamais à l'abri d'un petit comique aux pulsions de voleur de serviettes. Ses colocataires s'étaient donnés rendez-vous dans le couloir. Eliàs, Noh, Joyce, et toute la compagnie. Un peu surprise, elle les détailla d'un rapide coup d'oeil, ne manquant pas la serviette de son homme. Appuyée contre l'encadrement de la porte, elle décida de nouer sa propre serviette autour de sa taille et se posta à côté de Sohfyièn. Son joli soutien gorge bordeaux offert à la vue de tous en jetait un max ! Ca n'était pas Joyce qui allait faire mine d'être choquée, ayant sans doute un jumeau dans sa chambre, ni même les garçons. Quoique... Pas tous. « Quoi ? -lança-t-elle à l'égard de Soh'. Je fais comme toi. Je te suis dans ton délire, mon cœur ! » Elle ponctua le tout par un large sourire amusé, le provoquant un peu. Rien qu'un tout petit peu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: PARTY ROCK ANTHEM ; w/ la Coloc' des Déglingués   Dim 28 Aoû - 13:27

    Alors que Noham commentait le début de saison de football en compagnie d’Eliàs, une furie passa dans le couloir où stationnaient les deux jeunes hommes. Jules, évidemment. Au passage elle effleura Noham qui répondit par un sourire en coin des lèvres. Elle s’était rapidement précipitée dans la chambre de sa sœur, et tout aussi rapidement le métisse allait reprendre sa conversation sur le transfert de Reggie Bush chez les Saints. C’était bien évidemment sans compter sur la sollicitation de Jules qui leur demandait ce qu’il y avait à faire ce soir. Il se tourna vers Eliàs. « Mon bar est fermé ce soir, et de toute façon je comptais pas bosser en vous regardant vous amusez sans moi ! Donc ça marche. »

    Joyce, puis son frère se joignirent finalement à la conversation et Noham sourit à la référence que ce dernier utilisa. « C’est un peu ça l’idée, tu conduis ? »
    Posant son regard sur son ex, il était forcé de remarquer son évidente beauté, ce qui l’agaça et l’enchanta à la fois. Serrant la mâchoire à l’écoute de ses questions, Noham s’efforça tout de même de sourire agréablement. « T’es magnifique. » Dit-il tout d'abord très sincèrement. « Mais si tu veux lui plaire, tu devrais pas mettre une tenue plus du style… Lap dance ? J’crois que c’est ce qu’il préfère non ? » Il savait parfaitement de quel pote à lui la jeune femme parlait, et c’était un petit clin d’œil pour lui faire comprendre qu’il savait également où ils s’étaient rencontré. Leur jeu ne s’arrêtait jamais pas de trêve apparemment, et puisque Noham était trop fier pour être un bon perdant, il rebondit aussitôt.

    « Biensure que je le connais. Ah mais dis-moi… ton rancard, il t’a parlé de sa fiancée ? »
    Voyant Joyce regarder derrière lui, Noham tourna la tête et aperçut Reese. « Oups » Lança t-il au jeune héritier, petit mot qu’il pouvait également prendre pour un bonsoir puisque Noham se retira aussitôt après une petite tape sur l’épaule.

    « Soh, habille toi, va falloir préparer des shooters pour Sky ! » Il regarda la ‘princesse’ de la soirée qui avait l’air désespérée et qui demandait de l’aide à Isleen. Le métisse se plaça au milieu des deux jeunes femmes et posa ses bras sur leurs épaules. « J’veux bien te remplacer sur ce coup Iz, si tu fais quelque chose pour moi ! »


bravo, vous avez trouvé une partie du code ! Continuez sur cette voie. Vous possédez maintenant l'indice O = 16
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: PARTY ROCK ANTHEM ; w/ la Coloc' des Déglingués   Dim 28 Aoû - 16:33

    La Porsche se gara sur le côté de la route, heureusement, il avait pu trouver facilement une place dans le quartier de Nothing Hall. L’un des meilleurs quartiers de Londres bien qu’il ne s’y rendait pas souvent, il avait son petit studio sur Camden Town qu’il pouvait se payer avec son salaire de mécano. Assez bizarre de voir un héritier vivre dans ce petit endroit lorsqu’il pourrait habiter dans un grand loft prépayé par son grand père. Se trouvant devant cette grande maison où vivait ces américains débarquant tout droit de San Francisco après le désastre, Reese s’était toujours demandé comment ils pouvaient vivre tous ensemble, pouvoir avoir de l’intimité, des moments à eux, un peu de tranquillité. Il avait souvent posé la question à Noham puisque c’est particulièrement de ce dernier qu’il était proche, puis ce ne serait pas Soh qui répondrait à l’une de ces questions « sans intérêt ». Il s’approcha de la prote d’entrée et sonna, mais personne ne vint lui ouvrir après quelques minutes, il voulu frappé mais la porte s’ouvrit. Tiens, pas très malin de la laisser ouverte, il haussa les épaules et décida d’entrer dans la maison, après tout, Joyce était au courant de son arrivée. D’ailleurs, il se demandait comment lui apprendre la nouvelle que lui-même avait apprise une heure plus tôt. Il était sous le choc de cette vérité que son père lui avait dite.

    « Y a quelqu’un ? » Le disant d’une voix normale, il ne chercha pas à hausser le ton de sa voix, pas vraiment gêné de rentrer dans une maison où on l’avait pas vraiment invité, entendu pas mal de bruit à l’étage, il se permit de monter l’escalier et tomba pile en face de Joyce, fronçant les sourcils en entendant son ami qui lui faisait dos dire ou plutôt annoncer que Reese allait se fiancé. Sur le coup, il ne sut pas exactement comment réagir plutôt surpris et ne s’y attendant pas du tout, il resta planté en haut de l’escalier avant de voir Noh laisser Joyce et rejoindre ses colocataires après l’avoir saluer lui et Soh d’un signe de tête. Il passa une main sur sa nuque, il n’a jamais été le genre à être mal à l’aise face à n’importe qui mais avec la jeune Arnault s’était complètement différent, il avait l’impression d’être un autre homme tout en étant le même… Pas très clair mais il ne savait comment décrire la sensation autrement. Il se décida enfin à se rapprocher de Joyce, il se demandait déjà comment elle allait réagir face à ce que venait de lui apprendre son ex, mais surtout face à ce que lui apprendrait Reese dès qu’ils seraient tous les deux seuls. « Hey… La porte était ouverte et euh je suis entré. T’es… hum… magnifique. »

    Il ne cherchait pas à changer de sujet où à éviter que la jolie blonde ne lui pose aucune question sur ce qui était sorti de la bouche de Noham. Reese s’approcha d’elle, lui faire la bise ? Un simple bisou sur la joue ? Une tape sur l’épaule ? Il opta pour la deuxième en se penchant pour l’embrasser sur la joue et il en profita pour lui chuchoter quelque chose qu’elle seule pourrait entendre. « Je te parlerais tout à l’heure pour ma fiancée. » Le jeune homme espérait qu’elle ne l’ait pas mal pris mais surtout il préférait en parler en privé avec la jeune femme, se voyant mal s’expliquer face à tous ses colocataires qu’il ne connaissait pas pour la plus part. Il n'aimait pas parler de sa vie privée et encore moins à des gens qu'il voyait pour la première fois. On pouvait déjà voir quelques têtes se tourner vers eux sûrement à se demander qui il était… ou pas.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: PARTY ROCK ANTHEM ; w/ la Coloc' des Déglingués   Dim 28 Aoû - 16:37

Cohabiter avec autant de personnes et bien ça a ses avantages et ses inconvénients. L'avantage était d'habiter avec ses amis, ainsi que sa famille et son petit ami, l'inconvénient était que les mots "vie privée" n'existaient plus vraiment.
William était rentré depuis seulement quelques jours, et enfermés tous les deux dans leur chambre, le jeune couple était entrain de s'octroyer un petit moment détente en se faisant un petit câlin, et pas un câlin pervers ! Non, là ils étaient l'un et l'autre enlacés dans leur lit, alors que le jeune homme était entrain de dire des mots doux à sa belle. Au moins, ils n'étaient pas entrain de se disputer, mais seulement entrain de profiter l'un de l'autre. Mais il avait fallut qu'ils soient interrompus par Jules qui entra sans frapper, ce qui fit se redresser la métisse sur son lit. Elle n'eut même pas le temps d'ouvrir la bouche pour protester qu'elle était déjà sortie. La jeune femme arqua un sourcil et regarda alors son petit ami, interpellé par le comportement de la blondinette qui était encore plus bizarre que d'habitude.

« C’est moi ou elle est encore plus barrée que d'habitude ? ... Bon on remet ça à plus tard je vais aller voir ce qui se passe ! »

La jeune femme déposa alors un baiser sur les lèvres de son compagnon avant de sortir de la chambre, pied nue et de voir tout le monde dans le couloir. Elle les regarda tour à tour, tentant de comprendre ce qui pouvait bien se passer, mais comme toujours elle arrivait après la bataille et ne comprenait rien. Voulant se faire entendre, elle se racla alors la gorge, mais rien, tout le monde parlait avec tout le monde et elle ne comprenait toujours pas ce qui se passait.

« OHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH ! »

Bon ben voilà, en gueulant, sans doute qu'on allait l'écouter et lui dire un peu ce qui se passait ici, parce que hormis voir tout le monde parler avec tout le monde, attraper quelques mots au passage, et bien elle ne comprenait pas vraiment ce qui se tramait!

« Est ce que quelqu'un veut bien m'expliquer ce qui se passe ici ? Si c'est pour me dire que Jules est encore plus folle que d'habitude ... pas besoin je le sais ! »

Un petit ricanement au passage et la voilà entrain d'attendre les explications, et en plus, chose à laquelle elle n'avait pas pensé, étant vêtue d'un débardeur -chose qu'elle portait rarement ces derniers temps- des yeux avisés du se rendre compte qu'on lui voyait encore plus les os de la clavicule.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: PARTY ROCK ANTHEM ; w/ la Coloc' des Déglingués   Mer 31 Aoû - 15:25


De son lit, Clyde la fixait, plus apeurée qu'amusée par la situation.
« Is', me laisse pas seule, s'il te plaît ! »
« Tu sais, Jules a l’air si motivée … je crois que tu n’as pas vraiment le choix … mais je te tiendrai la main pendant qu’elle sortira le fer à friser si tu veux. » Il ne s’agissait là que d’une taquinerie, Isleen adorant sa cousine tout autant que ses sœurs. Elle aimerait tant par contre qu’elle soit plus extravertie, plus ouverte. C’était son défi perpétuel, et que Jules prenne en quelque sorte sa place ce soir ne pouvait que la faire sourire. Elle fit un sourire à sa cousine, mais resta accoudée à la porte, dans la même position. Un peu pour laisser à Julie le terrain libre, elle n’avait pas envie de la contredire. Julie à qui elle fit un petit clin d'œil. Elle tendit ensuite le bras en direction des jeunes femmes assises sur le liste, sa paire de boucle d’oreilles dans la main, attendant que l’une des deux se lève pour la prendre. Petit à petit, la chambre de Clyde se remplissait. D’abord Joyce, habillée comme pour participer à un gala ou aller manger dans un grand restaurant, puis Eliàs qui lança un petit « Bonne chance les filles ! » taquin avant de retourner dans le couloir. Du coin de l’œil, elle le vit tapoter les touches de son portable, pour prévenir ceux qui manquaient à l’appel ? Maintenant qu’elle y pensait, elle n’avait ni vu, ni entendu BJ, Will, Laora et Soh de la soirée. Ils étaient soit tous enfermés dans leur propre chambre, soit ailleurs. Ils les rejoindraient bien assez tôt s’il en avait envie de toute façon, et sinon, elle comprenait très bien qu’ils aient de temps en temps besoin de s’isoler pour se retrouver. Sauf que pile au moment où elle pensait à lui, Sohfyièn sorti de sa chambre, une simple serviette autour de la taille. Tout à fait lui.
« C’est quoi le délire alors ? Les filles se la jouent « Nouveau look pour une nouvelle vie » pendant une soirée avec Sky et on les suit dans leur délire ? » Il avait compris la situation en un tour de main. Joueuse, la jeune femme avait presque envie de lui tirer sur sa serviette mais l’arrivée de Laora quelques secondes après la dissuada. Elle était de bonne humeur, et n’avait envie de se prendre la tête avec personne ce soir, surtout que tout le monde avait l’air motivé par cette sortie. C’était un tel miracle qu’ils soient tous d’accord qu’il ne valait mieux pas gâcher l’instant. De loin, elle entendit Noham et Joyce se prendre le bec. Ils se cherchaient à longueur de journée ces derniers temps ce qui n’était pas pour lui déplaire, elle n’avait jamais aimé Noham alors qu’ils formaient un couple. Elle n’avait jamais cherché à vraiment le connaître non plus. Et c’était réciproque, il lui avait bien fait comprendre à maintes occasions. C’est pour cela qu’elle fut plus que surprise quand il lui posa une main sur l’épaule et qu’il s’adressa directement à elle, pour lui proposer un service de surcroit.
« J’veux bien te remplacer sur ce coup Iz, si tu fais quelque chose pour moi ! »
« Faire quelque chose pour toi ? Hum … Je ne sais pas pourquoi mais ça sent le piège … Allez, dis toujours … Tu vas peut-être me surprendre. » Etre sarcastique avec lui était décidément plus fort qu’elle.
« Est ce que quelqu'un veut bien m'expliquer ce qui se passe ici ? Si c'est pour me dire que Jules est encore plus folle que d'habitude ... pas besoin je le sais ! » BJ venait de pénétrer dans la chambre à son tour, Jules avait surement du passer par sa chambre aussi à en croire son cri pour se faire entendre et ses mains posées sur ses hanches en attente d’explications.
« On sort Clyde ce soir. Vous serez des nôtres avec Will ? » Pas besoin d’ajouter quelque chose de plus, puisqu’au final, le but de tout ce remue-ménage était réellement de passer une bonne soirée tous ensemble.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: PARTY ROCK ANTHEM ; w/ la Coloc' des Déglingués   Lun 5 Sep - 19:20

« Voir tout le monde sortir tour à tour de leur chambre et regagner le couloir enchantait Jules. Finalement, elle se disait que malgré les inconvénients à vivre en colocation, l'ambiance est toujours plus ou moins conviviale. Cette grande maison est toujours animée et il en ressort de bons (et moins bons!!) souvenirs. C'est un peu comme une petite colonie de vacances, toute l'année.
On aurait cru que chacun avait un moment déterminé pour sortir dans le couloir : ils arrivaient tous au compte-goutte. Et évidemment, certains se montraient ironiques ou exprimaient leur mécontentement.

SOHFYIEN – C’est quoi le délire alors ? Les filles se la jouent « Nouveau look pour une nouvelle vie » pendant une soirée avec Sky et on les suit dans leur délire ?

Elle passa la tête par la porte et un sourire s'étendit largement, durant deux secondes.

JULES – Mon cher Sohfyièn, on peut très bien se passer de toi si tu préfères matter un porno sur une chaîne cablée.

Elle reporta ensuite son attention sur la chevelure de sa cousine et attrapa un peigne qui attendait sagement sur un meuble. Elle avait terminé de déméler ses cheveux lorsque Bambi sorti de sa chambre en trombe, sa mauvaise humeur en baluchon.

BAMBI – Est ce que quelqu'un veut bien m'expliquer ce qui se passe ici ? Si c'est pour me dire que Jules est encore plus folle que d'habitude ... pas besoin je le sais !

De l'endroit où elle était située, elle la voyait distinctement et ne s'empêcha aucunement de tirer la langue à la Guyanaise. Alors qu'elle allait répondre, sa soeur ouvrit la bouche.

ISLEEN – On sort Clyde ce soir. Vous serez des nôtres avec Will ?

Elle tendit la robe qu'elle avait apporté à Sky et l'envoya se changer. Elle avait une mine dépitée et cela faisait sourire Jules.

JULES – Tu vas être canon. J'te promets. Et c'est juste le temps d'une soirée.

Une claque sur son derrière, Sky s'avança vers la salle de bain en trainant des pieds.

JULES – Bon c'est pas tout mais faut qu'on se prépare aussi...

Elle fila vers sa chambre sur la pointe des pieds, telle une ballerine et claqua la porte avant de se dénicher une tenue. Quelques minutes plus tard, elle passa la tête dans le couloir et s'adressa aux seules personnes restées là :

JULES – J'ai besoin de conseils là...

Elle s'était à moitié dévêtue et montrait toutes ses dents dans un large sourire. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: PARTY ROCK ANTHEM ; w/ la Coloc' des Déglingués   Sam 17 Sep - 23:02

[ADIEU PETIT TOPIC]

Tous d'accord, on bascule sur "Gives You Hell" ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: PARTY ROCK ANTHEM ; w/ la Coloc' des Déglingués   

Revenir en haut Aller en bas
 

PARTY ROCK ANTHEM ; w/ la Coloc' des Déglingués

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: The city is at war :: souvenirs de la première version :: sujets rps-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit