AccueilAccueil  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FORUM FERME.
les admins étant surchargés, nous avons du fermé ce forum. si vous nous aimez encore, rdv ici ♥️

Partagez | 
 

 Maksim ♣ Tôt ou tard l'amour nous réduira à néant, alors aime-moi jusqu'à ce moment

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité




MessageSujet: Maksim ♣ Tôt ou tard l'amour nous réduira à néant, alors aime-moi jusqu'à ce moment   Sam 13 Aoû - 10:25


Maksim Wolfgang Ostrovski,

ϟ surnoms : Maks, Wolf.
ϟ groupe : Let It Snow.
ϟ date de naissance, âge : 05/02/1998, 22 ans.
ϟ nationalité : Russe & anglais
ϟ statut : Célibataire
ϟ orientation : Bisexuel
Captain of My Soul
ϟ le principal trait de mon caractère : Protecteur.
ϟ le mot que je déteste : Racisme.
ϟ ma drogue favorite : Il n'en prends pas mais si l'on devait en citer une, ce serait certainement l'écriture.
ϟ ce que j'apprécie le plus chez mes amis : Leur sincérité.
ϟ mon principal défaut : Sa froideur.
ϟ mon occupation préférée : Lire
ϟ mon rêve de bonheur : Rester avec Oksana
ϟ mon plus grand malheur : Mourir incompris dans un pays quelconque, sans avoir réaliser ce qu'il désirait.
ϟ ce que je voudrais être : Un éclair pour déchirer le ciel l'espace d'un instant.
ϟ le pays où je désirerais vivre : La Nouvelle-Zélande.
ϟ la couleur que je préfère : L'argenté.
ϟ la fleur que j'aime : Le lys.
ϟ l'oiseau que je préfère : Le Phénix.
ϟ mon auteur favori : Stephen King.
ϟ le son, le bruit que j'aime : La pluie qui tombe.
ϟ le son, le bruit que je déteste : Le rire forcé d'Oksana.
ϟ un homme ou une femme pour illustrer un nouveau billet de banque : Kurt Cobain.
ϟ mon peintre favori : Savaldor Dali.
ϟ mon prénom favori : Oksana en féminin & Khaan en masculin.
ϟ ce que je déteste par-dessus tout : L'été.
ϟ personnage historique que je méprise le plus : Adolf Hitler.
ϟ mon juron, gros mot ou blasphème favori : En dit rarement mais sûrement "Connard".
ϟ comment j'aimerais mourir : Qu'importe la manière mais pas l'endroit; dans une montagne enneigée.
ϟ la plante, l'arbre ou l'animal dans lequel j'aimerai être réincarné ? Ne crois pas en la réincarnation.
ϟ si Dieu existe, après ma mort, il me dirait : "Mec, t'as bien vécu mais game over now !"
ϟ ma devise : N'en a pas.



Dernière édition par Maksim W. Ostrovski le Sam 13 Aoû - 21:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Maksim ♣ Tôt ou tard l'amour nous réduira à néant, alors aime-moi jusqu'à ce moment   Sam 13 Aoû - 10:25


It is the use of living.





RULE #1
FALL IN LOVE WITH A SOLDIER


Quelques notes jaillissaient d'un piano récemment accordé. Une mélodie douce sortait de l'instrument, inondant la grande salle à manger. Svetlana attendait là. Elle savait qu'il ne reviendrait guère. Elle savait qu'elle serait seule désormais. Elle savait que c'était stupide d'être ainsi tombée amoureuse. Mais elle ne pouvait point changer son cœur et ses sentiments. Depuis que le soleil s'était levé, elle était là. Avec le piano. Seule. L'astre, déjà, décroissait. La journée allait être terminée. Comme muée d'une force soudaine, la jeune femme se leva et referma le clapet de l'instrument pour préserver les touches glaciales. Ses pas résonnèrent sur le sol tandis qu'elle déplaça les rideaux pour regarder à l'extérieur. Devant elle se dressait la Russie. Son pays natal, sa patrie, sa fierté. Un sourire s'esquissa sur son visage auparavant aussi placide que celui d'une poupée de cire. Son corps frissonna. C'était le printemps. Un beau jour de printemps. Les plantes fleurissaient en toute impunité et le ciel était d'un bleu opalescent. Les gens se promenaient dans les rues en riant et en se tenant par la main. Écœurant. Toutes ces amours indigestes qui la rendait à la fois si triste et si heureuse. la main sur ce cœur qui battait trop vite, elle se rappela la nuit dernière. Les regards lancés discrètement sur cet homme aux cheveux blonds, aux yeux bleus intenses, au sourire charmeur et au corps si enviable. Et puis, les signaux qui ne trompaient guère. Une heure à attendre puis déjà cet homme venait vers elle. Quelques heures après encore, une caresse du bout des lèvres. Un contact plaisant entre deux bouches qui se cherchaient et qui se retrouvèrent après régulièrement. Un échange subtil, des mains baladeuses sur un corps svelte. Et puis, plus tard, des corps presque nus s'étreignant comme des diables sur un lit. Une scène torride. Des gémissements de plaisir. Un cœur qui s'emballe. Et la cruelle constatation de la disparition au lendemain, lorsque l'aube éclaira le visage de Svetlana. Le parfum encore imprégné dans les draps, des souvenirs emplissant son cerveau éreinté, les draps froissés de leurs ébats. Et le vide. L'absence à côté de son être abattu. La jeune femme sortit de sa rêverie et retourna dans la chambre. L'odeur du sexe était encore prégnante. On ne devinait que trop bien la scène qui s'y était déroulée le soir auparavant. On voyait encore les ombres s'enlaçant sans fin. Mais l'on n'apercevait pas la silhouette qui se rhabillait en vitesse et qui, déjà, disparaissait dans l'ombre. Elle ouvrit la fenêtre, laissant passer l'air et se mit dans le lit. Contre la douceur des draps, elle s'endormit comme elle ne l'avait plus fait depuis plus de mille et une nuits.

RULE #2
REALIZE THAT YOU ARE PREGNANT A FEW MONTHS AFTER


Le test était clair. Il indiquait clairement qu'elle était enceinte. Elle aurait dût s'en douter de toute manière. Qu'allait-elle faire ? L'inquiétude gagna ses traits. La réflexion ne fut pas très longue. Elle avait tellement aimé ce qu'elle considérait comme l'homme de sa vie qu'elle garderait l'enfant. Elle se dit que ça serait son unique souvenir de lui. Qu'à la place de cette nuit qui revenait inlassablement dans son esprit, ce serait ce petit qui resterait dans son esprit. Elle déglutit mais fût convaincue de son choix. Devait-elle lui dire ? C'était un soldat après tout. Il n'aurait pas le temps pour cela. Les mois passaient. Elle se sentait chaque jour plus mal. Mais elle ne regrettait pas son choix. Depuis le début, elle savait pertinemment que cette idylle était impossible et qu'elle finirait mal. Qu'il partirait ou mourrait en mission. La grossesse ne devait rien être en comparaison des guerres qui envahissaient le monde. C'était du moins ce qu'elle se répétait chaque jour pour avoir foi en ses convictions. C'était une femme forte. Malgré la douleur, la solitude, l'ennui, les vomissements, elle ne chuterait pas. Elle resterait maîtresse d'elle-même. Première visite chez le médecin. La jeune mère tenta de se calmer. Et si l'enfant n'était pas normal ? S'il y avait un problème ? Non, calme-toi s'administra-t-elle. La salle d'attente semblait être son tombeau. Silencieuse, grande et blanche. Elle prit une des revues posées sur la table et la lut. En vérité, rien de ce qui lui passait devant les yeux ne s'instillait dans sa tête. C'était le vide total.

- Mlle Ostrovski ? C'est à vous.

La jeune femme poussa un soupir, calma son esprit et se leva. Elle serra la main du médecin et rentra dans le cabinet. Malgré le ton affable et le sourire réconfortant du professionnel, elle n'arrivait pas à se sentir bien tellement elle était effrayée. Constatant cela, le médecin lui demanda de se déshabiller et de s'installer, ce qu'elle fit précipitamment. Il lui mit la substance froide sur son ventre qui, déjà, prenait les formes d'une femme enceinte puis il mit la sonde. Elle frissonna au contact du froid mais ne dit rien. Comme si elle était devenue muette. Il ne disait rien, analysait son écran. Et plus il analysait et plus elle se sentait mal. Mais il lui fit un grand sourire. Elle le regarda avec tout le supplice du monde.

- Ce sont des jumeaux.

Elle crut d'abord à une blague mais il lui assura que non. Il était encore trop tôt pour savoir si ce serait deux garçons, deux filles ou bien un garçon ou une fille. Et puis, elle ne voulait pas le savoir. Un sourire mièvre s'afficha sur son visage encore enfantin. Elle savait que ça serait sûrement difficile, deux enfants d'un coup. Mais elle était heureuse. Ils étaient en bonne santé et c'était le principal. Elle se rhabilla rapidement, sortit du cabinet et respira l'air frais. Quelques mois passèrent. La jeune femme compta les jours, les semaines. Elle vit défiler les saisons. Elle ne savait toujours pas le sexe de ses enfants, elle avait prévu différents prénoms, au cas où. Et le jour fatidique arriva. C'était un jour très froid, un jour de Février, un jour d'hiver, un jour où la neige tombait, recouvrant le pays d'une épaisse couche blanche. C'était le 5 février de l'année 1998. Ce jour-là, elle sentit qu'elle perdait les eaux. Elle héla rapidement un taxi qui la conduit immédiatement à l'hôpital. Les heures passaient tandis qu'elle était couchée sur le lit dans une position inconfortable. Et puis, enfin, la délivrance. Le premier sortit; c'était un petit garçon. Puis vint le second; une petite fille. Les larmes jonchaient déjà le visage de la jeune femme. De fatigue, elle s'endormit. Plus tard, elle se réveilla dans une chambre d'hôpital. On lui apporta ses enfants qu'elle accueillit avec un sourire.

- Oksana ... Et Maksim. Ce sont des beaux prénoms, n'est-ce pas ?

Elle réfléchit plus tard aux seconds prénoms qui se trouvèrent être Anastasya, en honneur à une grande duchesse russe (quoique l'orthographe fut changée) et Wolfgang, en l'honneur, cette fois, de Mozart qui était un compositeur qu'elle aimait tout particulièrement. Pour la seconde fois de sa vie, un sentiment intense de bonheur l'envahit. Elle se sentait forte et muée d'une nouvelle puissance. Elle virevoltait. Elle étincelait. Elle brillait. Comme une étoile en pleine nuit, elle irradiait, oubliant la nuit noire et profonde.

RULE #3
RAISING CHILDREN


- NON ! Maksim ne touche pas à ce tableau ... Oksana, lâche ce gâteau !

Les années étaient passées. Vite. Trop vite. Le temps filait irrévocablement. Elle regardait les enfants grandirent tandis qu'elle, elle vieillissait. Comme une fleur qui fanait, elle perdait lentement sa couleur resplendissante. Mais elle ne perdit rien de sa gaieté et de son bonheur. Quand elles voyaient les deux enfants, elle se trouvait grandie et surtout, très fière. Elle les élevaient seule. Certains jours étaient difficiles. Mais quand elle plongeait son regard dans leurs yeux bleus comme l'océan pour l'un et vert comme une émeraude pour l'autre, elle n'arrivait jamais à s'en vouloir. Ils avaient déjà six ans et allaient tous deux à l'école. Ils étaient dans la même classe. Ou du moins, ils avaient tout fait pour l'être. Les deux enfants ne voulaient pas être séparés. Ils étaient ensemble, un point c'est tout. En réalité, il n'y avait pas vraiment deux enfants, c'était une entité séparée dans deux corps différents. Certes ils avaient des points communs qu'ils ne partageaient pas, ils n'avaient pas les mêmes loisirs parfois. Mais, à côté de cela, ils avaient tellement de choses semblables que tout le monde en oubliait ces différences. Physiquement, ils étaient tout aussi sveltes, tout aussi blonds, tout aussi mignons et avec le même sourire innocent et irradiant. La seule différence constatable de l'époque étaient leurs yeux. Ils se tenaient toujours par la main pour aller à l'école, s'aidant lorsqu'ils avaient des difficultés, choisissant des habits semblables. Ils étaient un. Ils étaient inséparables. Et cela dura longtemps, longtemps. Même lorsqu'ils grandirent. Pourtant, à l'adolescence, le gouffre se creuse généralement entre les rébellions, les disputes, les jalousies. Mais rien de semblable ne se passa. Certes il y eut des rébellions, certes il y eut des disputes, certes il y eut des jalousies. Il semblait toutefois que rien ne les atteignaient. Ils étaient toujours aussi proches. Ils se tenaient par la main. Ils s'embrassaient même. D'un baiser chaste et innocent, comme une bise légère sur la joue. Le temps passait. Et de plus en plus de monde trouvait cette attitude, cette promiscuité trop étrange. Est-ce que ces enfants étaient incestueux ? Cela semblait une évidence pour tous ces inconnus, imbus de préjugés. A contrecœur, ils durent se résoudre à ne plus se montrer de la sorte en public. Ou ils allaient dans un endroit où personne ne pouvait les connaître, où personne ne les jugeraient, où personne ne les trouveraient étranges. Pour eux, cela paraissait pourtant simple et banal. Parfois même, ils dormaient ensemble. Enlacés dans le lit, Maksim serrant Oksana contre son cœur, lui embrassant le front, avant de tomber allègrement dans les bras de Morphée. Ils étaient heureux. Ils vivaient ainsi, pour eux, sans se soucier des autres. Comme protégés dans leur monde. Ils savaient qu'ils étaient différents. D'ailleurs ceux qui les voyaient ensemble les prenaient pour un couple tant ils étaient fusionnels. Maks souriait toujours lorsqu'on lui disait cela. Oks aussi. Ils étaient habitués à ce qu'on leur dise ça mais ils s'en moquaient. Ils vivaient. Ils était heureux. Ils étaient ensemble. Les autres, ils s'en moquaient oui, il s'en moquaient. Leur bonheur, c'était eux.

RULE #4
RUN AWAY MY LOVE, RUN AWAY WITH ME


Ils avaient dix-sept ans. Depuis peu, Oksana était obnubilée par leur père. Elle faisait des recherches sur l'Angleterre, elle questionnait sa mère, elle préparait quelque chose. Maksim en était certain. Il la connaissait mieux que personne. Il savait qu'elle tramait quelque chose dans l'ombre. Et le fait qu'elle ne lui en avait pas parlé présageait le pire. Oks était capable de tout, il le savait. Et puis, elle lui avoua, un jour comme ça. Elle voulait chercher leur père. Mais elle ne trouvait rien. Son visage était fatigué, son teint pâle et elle avait l'air amaigrie. Sur le coup, son frère refusa. Il s'en moquait complètement de son père. Sa mère était suffisante. Tous deux l'aimaient d'une profondeur inimaginable. Et c'en était de même pour leur génitrice. Elle avait toujours été là pour eux, toujours présente, toujours aimante. Le garçon en était tellement reconnaissant qu'il aurait tout fait pour sa mère. Il savait que si sa sœur avait fait tant de recherches, c'était sûrement pour aller jusqu'en Angleterre. La nuit, il ne dormait que peu. Lorsque sa jumelle dormait, il s'extirpait de ses bras et allait jusqu'à sa chambre ou celle de la jeune femme endormie (ils changeaient de chambre en alternance) et ouvrait la fenêtre. L'air froid pénétrait la pièce, désordonnait ses cheveux et un frisson lui parcourait l'échine. Dans ces moments-là, il se sentait plus vivant que jamais. Et vu qu'il dormait torse nu, les frissons se répartissaient sur toute sa peau, sur tout son corps. La lune trônait comme une méduse dans cette mer infinie d'un bleu aussi profond que la demeure souterraine d'Hadès. Peu à peu, le ciel se remplissait d'étoiles, un artiste peignant lentement sur la toile les astres argentés. Ce froid, cette sensation agréable traversait non seulement son dos mais parcourait tout son corps, s'instillant dans ses muscles, se frayait un chemin entre ses ligaments, remplissait ses veines, allant jusqu'à remplacer son sang. Il profitait. Il jubilait. Car bientôt, il quitterait la Russie. Il n'avait pas besoin de mots pour le comprendre. Il suivrait sa sœur. Où qu'elle irait, il la suivrait. Quoiqu'elle décide, il la suivrait. Tout simplement puisqu'elle aurait fait la même chose pour lui. Après une longue heure passée devant le froid, à parfois fumer une cigarette, il refermait la fenêtre et retourner enlacer Oksana, comme si de rien n'était, caressant de ses doigts gelés le visage de la jeune femme. Quelques jours plus tard, elle lui dit qu'elle partait pour l'Angleterre. Il n'eut besoin de rien dire puisqu'il lui montra sa valise déjà prête avec un sourire innocent. Oks ne savait pas comment l'annoncer à sa mère qu'elle aimait tellement. Maksim s'en chargea. Il l'attendit sur la table de la salle à manger, un soir, le temps qu'elle rentre du travail.

- Maks ? Mais qu'est-ce que tu fais là ?
- Assieds-toi s'il te plaît, Maman.

Le ton était direct mais non dénué d'émotion. Il se doutait que cela lui ferait du mal mais elle leur faisait confiance, quelque soit leur décision. Il prit une longue inspiration, fit craquer ses doigts et laissa un silence oppressant s'installer.

- Oksana et moi partons en Angleterre. Elle veut chercher des informations sur papa. Tu dois avoir vu qu'elle y mettait tout son cœur. Et je compte y aller avec elle. Je me moque de papa mais je ne peux pas la laisser seule. Je sais que tu comprendras cette décision et, de toute manière, il est inutile de revenir là-dessus.

Svetlana eut un regard étonné envers le garçon qui la regardait avec un air plus que déterminé. Son regard bleu était franc. Elle savait qu'il ne rigolait pas. Mais elle eut un sourire pour son fils et se leva de sa chaise. Elle prit le garçon dans ses bras et se mit à genoux à terre pour pouvoir le regarder, avec tout l'amour du monde, avec tout ce qu'une mère aurait put offrir à son enfant. Elle dit d'une voix claire et légère;

- Maksim ... Regarde-toi. Tu as tellement grandi, tu as tellement changé. Je ne m'en étais même aperçue. Pars. Mais je te jure que si vous ne me donnez pas de nouvelles régulièrement, je t'en voudrais toute ma vie.*Elle émit un petit rire cristallin*. Je compte sur toi mon ange. Prends bien soin de ta sœur.

Elle l'embrassa sur le front, le laissa là, ébahi sur la chaise et elle alla dans la cuisine préparer le dîner, comme à son habitude. Les jumeaux partirent quelques jours après. Les adieux furent difficiles mais nécessaires. Avant de prendre l'avion, Oksana et Maksim se regardèrent comme pour la première fois, leurs mains se serrant comme jamais. Ils ne savaient pas où ils allaient vraiment. Ils allaient sûrement errer dans les rues anglaises. Leurs cœurs battaient la chamade. Ils allaient pouvoir construire un nouveau monde. Le leur, plus que jamais. Ils s'enfuyaient. Ils ne purent s'empêcher de rire en voyant l'inquiétude l'un dans les yeux de l'autre. Leurs mains se serrèrent plus fort. Leurs rires atteindraient bientôt le ciel.

RULE #0
EPILOGUE; OUR NEW WORLD


Maksim attendait dans le bar habituel, regardant son portable qui lui indiquait l'heure. Jetant un œil à l'extérieur, il vit que la pluie commençait à chuter de son trône infini qu'était le ciel. Les gouttes s'écrasaient sur le sol en un son qu'adorait le garçon. Dans la soirée, sa mère avait appelée. Sa voix était joyeuse et aussi claire que dans son souvenir. L'entendre lui rappelait le passé. Quelque part, il regrettait sa Russie natale. Depuis les années qu'ils avaient passé, lui et sa sœur, ils n'avaient rien trouvé sur leur père. Mais l'Angleterre étant un beau pays, ils avaient décidé de rester ici. La neige, la froideur des hivers, le russe, sa mère, leur maison. C'était un irrévocable vide mais il n'en disait rien. Svetlana était toujours seule dans cette maison vraisemblablement trop grande pour elle. A la fin de la conversation, comme d'habitude, elle ajouta qu'ils lui manquait et qu'elle les aimait plus que tout. Sur ce, il raccrocha. Maks entendit la porte du café s'ouvrir mais ne se retourna pas. Pas un bruit, pas un son. Un sourire envahit son visage mais il continua de garder le silence. Des mains envahirent soudain ses yeux et le noir se fit autour de lui.

- Devine qui est là ?

Il retira les mains de sa jumelle et les garda entre les siennes, pour tenter de réchauffer les doigts glacés par la pluie. Il lui fit un sourire puis l'embrassa. Comme d'habitude. La vie était simple. Parfois ... Une habitude. Un sourire. Un baiser. Le bonheur était à portée de main ...


wide of the mark


ϟ pseudo, prénom : Maddy ~ Tiphaine.
ϟ âge : 17 ans.
ϟ célébrité de l'avatar Tom Felton.
ϟ où avez-vous trouvé le forum ? : Sur l'île des licornes magiques. Grâce à un partenariat (Pursuit of Happiness)
ϟ quelque chose à rajouter ? J'aime les licornes aux couleurs de l'arc-en-ciel, c'ma passion *_*
ϟ crédit : Maddy.
ϟ code à remplir :
Code:
[color=#BB253A][b]ϟ[/b][/color] Tom Felton ; Maksim W. Ostrovski


Dernière édition par Maksim W. Ostrovski le Sam 13 Aoû - 21:01, édité 18 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Maksim ♣ Tôt ou tard l'amour nous réduira à néant, alors aime-moi jusqu'à ce moment   Sam 13 Aoû - 10:31

HAAAAAAAAAAAAN LAURIE VA ETRE TROP CONTENTE PUTAIN

TOMSEXYFELTON en plus

Bienvenue et bonne chance pour ta fiche mis à part toutes ces choses peu catholiques (a)
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Maksim ♣ Tôt ou tard l'amour nous réduira à néant, alors aime-moi jusqu'à ce moment   Sam 13 Aoû - 10:41

Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas

Reine des Poneys Magiques ☆

avatar

ϟ BLABLA : 302
ϟ GROUPE : over the rainbow.
ϟ DATE D'INSCRIPTION : 01/08/2011
ϟ AGE : 27
ϟ PERSONNAGE : PI
ϟ COPYRIGHT : Bazzart
ϟ AVATAR : Lily Loveless
ϟ MUSIC : Dinosaur Jr; Said The People


MessageSujet: Re: Maksim ♣ Tôt ou tard l'amour nous réduira à néant, alors aime-moi jusqu'à ce moment   Sam 13 Aoû - 10:44

Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ϟ BLABLA : 36
ϟ GROUPE : over the rainbow.
ϟ DATE D'INSCRIPTION : 09/08/2011
ϟ AGE : 25
ϟ PERSONNAGE : PI
ϟ COPYRIGHT : snowflakes. •
ϟ AVATAR : pixie lott.
ϟ MUSIC : bruno mars ; Marry You.


MessageSujet: Re: Maksim ♣ Tôt ou tard l'amour nous réduira à néant, alors aime-moi jusqu'à ce moment   Sam 13 Aoû - 11:44

Bienvenue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Maksim ♣ Tôt ou tard l'amour nous réduira à néant, alors aime-moi jusqu'à ce moment   Sam 13 Aoû - 11:55


    Merci pour cet accueil chaleureux belles demoiselles (:
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Maksim ♣ Tôt ou tard l'amour nous réduira à néant, alors aime-moi jusqu'à ce moment   Sam 13 Aoû - 12:26

bienvenue parmi nous Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Maksim ♣ Tôt ou tard l'amour nous réduira à néant, alors aime-moi jusqu'à ce moment   Sam 13 Aoû - 13:21

Bienvenue à toi

Bon choix d'avatar !
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Maksim ♣ Tôt ou tard l'amour nous réduira à néant, alors aime-moi jusqu'à ce moment   Sam 13 Aoû - 14:02

Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Maksim ♣ Tôt ou tard l'amour nous réduira à néant, alors aime-moi jusqu'à ce moment   Sam 13 Aoû - 17:48

Adele L. Levis a écrit:
HAAAAAAAAAAAAN LAURIE VA ETRE TROP CONTENTE PUTAIN

TOMSEXYFELTON en plus

Bienvenue et bonne chance pour ta fiche mis à part toutes ces choses peu catholiques (a)

mdrrr, comment tu me connais trop bien meuf Arrow
oui tom
roh puis chut, t'as vu où les choses pas catho toi (a)

dooooonc, bienvenue parmi nous & bonne chance pour ta fiche - qui est déjà très bien comme je te l'ai dis

et une fois de plus, merci d'avoir pris mon petit maks

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Maksim ♣ Tôt ou tard l'amour nous réduira à néant, alors aime-moi jusqu'à ce moment   Sam 13 Aoû - 21:02


    Merci agaiin ♫
    J'ai terminé ma fiche ca y est !
    C'un peu bâclé mais les pavés seront réservés aux Rps.
Revenir en haut Aller en bas

bambi is a son of a biche.

avatar

ϟ BLABLA : 394
ϟ GROUPE : over the rainbow.
ϟ DATE D'INSCRIPTION : 24/07/2011
ϟ AGE : 29
ϟ PERSONNAGE : PI
ϟ COPYRIGHT : sterling+meteorshower.
ϟ AVATAR : taylor fuchs ♥
ϟ MUSIC : she's like a rainbow, the rolling stones.


MessageSujet: Re: Maksim ♣ Tôt ou tard l'amour nous réduira à néant, alors aime-moi jusqu'à ce moment   Sam 13 Aoû - 21:59

ooooooowh, le scénar d'anastasya, trèèès bon choix ! et puis c'clair que tom
en tout cas bienvenuuuue, j'espère que tu te plairas sur atr !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Maksim ♣ Tôt ou tard l'amour nous réduira à néant, alors aime-moi jusqu'à ce moment   Sam 13 Aoû - 22:02


    Merci
    Vu cet accueil, je m'y sens déjà très bien o/ !
Revenir en haut Aller en bas

QUEEN ♛ i'm pretty, i'm pretty !

avatar

ϟ BLABLA : 224
ϟ DATE D'INSCRIPTION : 23/07/2011
ϟ AGE : 92
ϟ PERSONNAGE : PI
ϟ COPYRIGHT : stereohearts.
ϟ AVATAR : Elizabeth II, la seule, l'unique !
ϟ MUSIC : NZH, princess


MessageSujet: Re: Maksim ♣ Tôt ou tard l'amour nous réduira à néant, alors aime-moi jusqu'à ce moment   Sam 13 Aoû - 22:04

Tout va pour la Reine Elizabeth, je procède donc à la validation ! (et si Mlle Ostrovski pouvait passer donner son avis pour avoir confirmation de sa part, ce serait parfait ) mais je ne pense pas qu'il y ait de problème, donc je m'avance déjà ! (et la Reine se portera volontaire pour te violer gentiment dans un coin, beau blond)

welcome home,

Tu as terminé ta fiche et te voilà donc validé(e) ! Tu vas être classé(e) dans ton groupe et tu vas pouvoir voguer à ton gré sur le forum.

ϟ N'hésite pas à aller créer une fiche de liens ici pour t'intégrer aux autres membres et exploiter au maximum ce que t'offre ton personnage.

ϟ Tu pourras aussi aller créer un scénario qui est important pour la suite de ton histoire, mais n'oublie pas de recenser l'avatar !

ϟ Tu peux aussi aller demander un rang , pour personnaliser ton profil !

ϟ Sans oublier créer un sujet de téléphone et skype, pour communiquer rapidement entre personnages.

Puis bien entendu, RP et flooder mais pas besoin de t'indiquer les liens je pense !

Sur ce, bon jeu sur ATR, n'hésitez pas à envoyer un MP à l'un des administrateurs si tu as une question.

Bienvenue parmi nous





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://afterther.forumgratuit.org
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Maksim ♣ Tôt ou tard l'amour nous réduira à néant, alors aime-moi jusqu'à ce moment   Dim 14 Aoû - 13:03

Mlle Ostrovski approuve la fiche
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Maksim ♣ Tôt ou tard l'amour nous réduira à néant, alors aime-moi jusqu'à ce moment   

Revenir en haut Aller en bas
 

Maksim ♣ Tôt ou tard l'amour nous réduira à néant, alors aime-moi jusqu'à ce moment

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: The city is at war :: souvenirs de la première version :: fiches de présentation-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com