AccueilAccueil  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FORUM FERME.
les admins étant surchargés, nous avons du fermé ce forum. si vous nous aimez encore, rdv ici ♥️

Partagez | 
 

 One Look Is All It Takes ♠ feat. Blake M. Marshall

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité




MessageSujet: One Look Is All It Takes ♠ feat. Blake M. Marshall   Jeu 11 Aoû - 17:32



♛ James & Blake ♛
« l'amour n'est pas dans le pré, il est dans le lit »

Ce matin particulièrement, James se sentait d'humeur à entamer l'écriture de son deuxième roman, roman pour lequel il n'avait toujours pas trouvé de titre. En effet, il préférait nommer ses œuvres une fois achevées afin de trouver le titre idéal. C'était parfois une phrase ou un mot qu'il avait utilisé tout au long de son récit, ou tout simplement un titre qui résumait le livre en un mot. Son précédent récit s'était intitulé "L'École" et avait traité d'une école à Berlin qui autrefois avait été un repaire Nazi. Inutile de rentrer dans les détails, vous pouvez vous douter que son récit était très poignant, sinon, il n'aurait pas été publié.

De quoi traiterait sa prochaine œuvre? Il n'en avait aucune idée. Il ne savait même pas qui ses personnages seraient, ni comment les voir dans son imagination! Il espérait qu'un tour chez "Léon" le remettrait d'humeur à écrire: son café était l'un des plus délicieux de la ville (du moins à ses yeux), et puis, James pourrait peut être ainsi trouver de l'inspiration dans les clients autour de lui! Il s'installa alors et s'assit, un calepin entre les doigts, le stylo dans la bouche, regardant autour de lui tandis que Leon venait lui apporter un café au lait, comme il l'aimait: en tant qu'habitué, James avait finalement réussi à faire retenir à Leon quelle consommation il prenait lorsqu'il venait.

En sirotant son café, James observa un peu les gens autour de lui. Il y avait le vieux couple d'habitués qui étaient là tous les mardis, vers dix heures; un vieillard et sa belle qu'il avait probablement rencontrée au lycée ou qu'il avait épousé après sa séparation avec sa première femme, que ce soit par la mort ou par le divorce. Non loin d'eux se trouvait la fille cherchant à passer pour "riche" et "chique" sans pour autant réussir: des cheveux mal frisés, des vêtements trop flashys... Elle avait plus l'air d'une bimbo qu'autre chose. Enfin, il y avait la mère qui s'occupait de son enfant de quoi... six ans? Et qui essayait de lui faire avaler un croissant sans vraiment aboutir. Il les avait tous vus ici au moins une fois, il en était certain.

Mais il y avait quelqu'un d'autre, ce matin là, quelqu'un qu'il n'avait jamais aperçu dans le coin auparavant; sûrement un touriste ou un nouvel habitant de la ville! Ils étaient séparés de deux tables, et pourtant, James le voyait comme s'ils étaient assis à côté. Il était plutôt robuste et musclé; des cheveux bruns coiffés en bataille et une barbe mal rasée... Dès le premier regard, James fut tout de suite frappé voire intrigué par ce mystérieux inconnu. Il pourrait convenir comme le personnage de son prochain roman, non? Un bel étranger dont personne ne savait quoi que ce soit en tant que héros, ça pourrait le faire.

Mais ce dont James se rappela le plus ce matin là, c'était du regard de l'inconnu. Il avait ces yeux bleus si rares; si foncés et qui pouvaient percer à travers n'importe lequel des mensonges... Lorsque leurs regards se croisèrent, James se sentit rougir un peu. Il était tout chamboulé; il commençait à avoir très chaud... Rapidement, il déboutonna sa chemise et détourna son regard avant de se pencher au dessus de son calepin, encore chamboulé par l'effet que l'inconnu lui avait produit. Il n'était décidément pas comme les autres, James devrait rester un peu plus longtemps afin de l'observer. Après tout, il pourrait l'inspirer davantage pour son livre non?
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: One Look Is All It Takes ♠ feat. Blake M. Marshall   Jeu 11 Aoû - 18:40





Être le petit nouveau ce n’était pas la meilleure chose qui soit. Je vivais depuis quelques mois en Angleterre, mais je venais seulement de poser mes valises à Londres. J’avais un appartement dans les quartiers de cette magnifique ville. Il ne me manquait plus qu’a recommencer mes études de psychologie… Oh et je devais aussi me faire des amis, la chose la plus importante à mes yeux. Avoir beaucoup d’amis me comblait, je n’avais jamais besoin d’avoir une relation amoureuse pour être heureux. Je préférais justement m’entourer plutôt que de n’avoir qu’une seule personne avec qui faire la fête.

Ici je ne connaissais personne. J’étais complètement seul, je ne connaissais pas bien la ville, mais je commençais à trouver des repères et je sentais que j’allais très vite m’habituer au rythme et à chaque élément différent dans cette ville par rapport à la dernière dans laquelle j’avais été. Ce matin je partais donc à la découverte de nouveaux endroits. Il fallait que je découvre cette ville et puis… Qui sait j’allais peut-être faire des rencontres intéressantes.

Après deux bonnes heures à avoir erré dans la rue comme une âme en peine, essayant de voir s’il y avait de l’animation dans le centre ville le soir je m’étais retrouvé devant un café qui m’attirait. Il y avait quelques personnes à l’intérieur et j’avais lu sur internet que le mec en question, un certain Leon faisait les meilleurs cafés de la ville. J’étais curieux de voir ça. A Paris je connaissais un homme qui faisait des cafés divins, j’avais donc envie de savoir si lui aussi s’en sortait bien ou s’il était un amateur face à celui de cet homme qui habitait encore à Paris.

Je m’étais donc retrouver devant cette vitrine sans savoir comment j’étais arrivé là. Je devais être plus loin que mon quartier puisque je n’avais pas vu le nom de ce café sur les magasins qui entouraient mon immeuble. J’ouvrais quand même la porte faisant retentir la petite cloche qui signalait donc à ce fameux Leon que j’entrais dans son bar. Je jetais un court regard sur l’ensemble des personnes présentes dans ce lieu, il n’y avait personne avec qui je pouvais avoir envie de discuter, tous étaient bien trop vieux. Je commandais un café à cet homme, sortant mon i phone pour envoyer un texto à ma meilleure amie. Elle devait me rejoindre à Londres, nous allions devenir colocataires et faire la fête, j’attendais avec grande impatience son arrivée. Elle ne pouvait pas savoir à quel point elle me manquait.

Le bruit de la cloche retentissait une nouvelle fois dans toute la pièce, elle m’arrachait à mes pensées les plus profondes. Un homme entrait, je ne pu hélas pas faire ce que je faisais avec chaque personne qui pénétrait dans ce lieu. Je n’avais pas pu le dévisager pour m’imaginer des choses le concernant. Pourquoi ? Parce que Leon était arrivé au même moment pour me donner mon café, je lui souriais goutant tout de suite à ce fameux café. Hmm, il était très doué, aussi doué que mon ami français qui faisait le même genre de café. D’habitude je prenais du sucre avec mes cafés, mais sur ce coup là je n’en voyais pas l’intérêt. Ce café avait du gout.

Mais voilà, je ne savais plus ou est-ce qu’était passé l’homme qui venait d’entrer dans le café. Je le cherchais donc discrètement, tournant la tête sur ma gauche puis sur ma droite. Je m’arrêtais net. Je venais de croiser son regard. Cet homme avait les yeux bleus, un magnifique regard. Il n’était pas totalement rasé, tout comme moi d’ailleurs. Je le regardais, je n’arrivais même plus à déposer mon regard sur autre chose que lui. Je me sentais fondre, il était terriblement attirant. Il avait quelque chose dans le regard qui me donnait envie d’aller le voir, mais je n’étais pas comme ça. Une brulure se faisait ressentir sur mon doigt, je venais de toucher ma tasse qui était encore bouillante. Elle me ramenait donc à la réalité, je baissais la tête pour boire une petite gorgée, replongeant mon regard dans celui de ce beau brun que je ne connaissais pas encore, mais qui… Je le sentais allait très vite devenir l’un de mes proches.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: One Look Is All It Takes ♠ feat. Blake M. Marshall   Ven 12 Aoû - 13:13

Sa gorge se noua. Il avait du mal à se contenir... Il ne pouvait plus respirer normalement. Son coeur se mit à accélerer, son rythme de respiration également... Que lui arrivait-il? Il ne le savait pas exactement. Il se sentait comme un gamin de 5 ans; il se sentait bête et vulnérable. Il écrivait à présent frénétiquement, griffonnant à l'arrache des mots par ça et là sans pour autant écrire quoi que ce soit de valeur pour un nouveau roman. Il était très bouleversé, tordu entre son envie de partir rapidement tant cet homme le perturbait et son étrange fascination envers lui qui lui donnait plus qu'envie de rester afin de l'observer.

Finalement, entre deux mots, James osa relever les yeux, se rassurant en se disant qu'il ne faisait cela que pour avoir plus de détails concernant le personnage de son livre. Sa mâchoire était bien formée et robuste, tel que celle d'un homme se devait être. Il cherchait à l'examiner sans pour autant attirer des soupçons. Malheureusement pour James, on ne pouvait pas dire que Blake ne l'avait pas vu. Trainant un peu des yeux à gauche et à droite, le sang de James se figea lorsque Blake lui fit un sourire... Il s'agissait bien de lui, le destinataire de ce beau sourire, non?

Il n'y avait personne derrière lui, le sourire devait donc bel et bien lui être destiné. Un instant, ses yeux clignèrent: il était épris d'émotion; il avait été déstabilisée par cette courbure de lèvres on ne peut plus charmante... Il se remit à écrire de plus belle, angoissé à l'idée que l'inconnu ne vienne s'adresser à lui: il ne saurait quoi dire, il ne saurait que faire! Il devait avoir quelque chose à faire; il devait s'occuper! À ce moment là, son téléphone sonna. Grand dieu, merci. Il n'attendait que ça!

Il décrocha presque sauvagement son téléphone et répondit sans plus attendre par un simple:
"Allo?" Il s'agissait là de son agent qui venait lui faire un compte-rendu de la semaine. En temps normal, il serait plus qu'ennuyé par un tel récapitulatif, mais là, il se contenta d'écouter avec patience et joie les résultats de Bob. Heureux jour! Il n'avait plus à regarder l'inconnu, ni même à penser à lui.

Mais son regard resta à toujours gravé dans la mémoire de James. Il se rappellerait toujours du moment où leurs deux yeux s'étaient rencontrés; du moment où il s'était senti voler sans vraiment lever un seul pied du sol. Il se rappellerait toujours s'être noyé dans la profondeur des yeux bleus de son mystérieux "voisin" du café. Il ne savait pas pourquoi il se prenait la tête pour rien: il allait bientôt partir, et ce serait sans doute la dernière fois qu'il verrait cet homme de sa vie. Après tout, Londres était une grande ville, il était très peu probable qu'ils ne se revoient un jour... Et pourtant, au fond, quelque part, il brulait d'envie de revoir Blake, et même peut être de lui parler un jour! Que lui arrivait-il donc?
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: One Look Is All It Takes ♠ feat. Blake M. Marshall   Sam 13 Aoû - 12:19


Malgré la petite douleur que me provoquait cette brulure que je venais de me faire, je restais concentré sur le beau jeune homme. Je n’étais plus maitre de mon regard, mon cœur s’emballait, j’avais même peur de faire une crise cardiaque si ce con n’arrêtait pas de battre aussi vite. Je me sentais comme hypnotisé par le regard de cet homme. Un bel et sombre inconnu qui m’attirait comme si nous étions deux aimants. Lorsque finalement il remarquait que j’étais dans le même état que lui je mettais à sourire. Un très simple sourire cependant, je n’arrivais pas à faire plus. J’étais complètement figé devant ce mec. Je ne saurais même pas dire pourquoi, pourquoi est-ce qu’il me faisait autant d’effet alors que nous n’avions même pas échangé un seul mot. Tout ce que je savais, c’est que je voulais apprendre à le connaitre.

Son téléphone sonnait, il déviait donc le regard pour répondre. Pendant un instant je m’étais dit que ce simple regard serait la seule chose que j’aurais venant de lui. Je n’étais même pas sûr de le revoir un jour. Lorsque je sortirais de ce bar je me doutais bien que nous ne nous verrions plus… Sauf si je revenais ici. Avec un peu de chance il venait tout les jours à la même heure. Oui, mais voilà, je n’étais pas un mec très matinal. Aujourd’hui s’était une exception parce que d’habitude je faisais la grasse matinée.

Lorsqu’il était au téléphone je n’avais qu’une envie, le rejoindre. Mais pourquoi ? Pourquoi est-ce que j’étais si attiré par cet homme ? Quelques minutes après il était toujours avec son portable, je terminais donc mon café rapidement. Il fallait que je bouge, je n’oublierais probablement jamais ce regard, mais il fallait que je m’en aille. Je me levais donc, donnant un généreux pourboire à Léon, je partais en direction de la sortie passant à quelques centimètres de ce bel inconnu. Ma main venait frôler son bras, un geste que je n’avais pas prémédité, mais j’en avais des frissons. Le contact rapide avec sa peau m’aurait presque fait fondre. J’ouvrais la porte, reprenant la route en espérant revoir cette personne dans les prochains jours. Il m’intriguait, il m’attirait… Je ne pensais qu’a lui. Je traversais, me retournant une dernière fois, je pouvais le voir depuis la vitrine du café. Il était dos à moi. Je lui jetais donc un dernier regard. J’étais presque sûr malgré mon envie de le revoir qu’il ne reviendrait jamais dans les environs… Il resterait présent dans ma tête comme dans un rêve, comme quelque chose qu’on désire, mais qu’on ne peut pas avoir.

bravo, vous avez trouvé une partie du code ! Continuez sur cette voie. Vous possédez maintenant l'indice E = 13
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: One Look Is All It Takes ♠ feat. Blake M. Marshall   Mer 17 Aoû - 22:24

Il n'en pouvait plus. Il devait sortir d'ici et s'évader de ce plaisir pervers mêlé à cette déception et cette tristesse: quelque part, ça l'excitait énormément d'entamer quelque chose avec cet inconnu (qui semblait quand même un minimum plus jeune que lui) mais de l'autre côté, il savait qu'il ne reverrait sans doute jamais ce mystérieux inconnu... Et puis, qui savait s'il était homosexuel lui aussi, ou au moins, simplement bisexuel? Et si c'était le cas, qui lui disait que l'inconnu voudrait quelque chose à faire avec lui? Qui lui disait que le brun voudrait d'une relation sérieuse?

Il pouvait déjà s'imaginer, le dos collé au frigo, les lèvres chaudes et douces embrassant sa peau le long de son coup, sur ses lèvres, sur ses joues... Il sentait l'odeur masculine de Blake et la force de ses mains contre l'arrière de son crâne, le contact de sa peau contre la sienne... James fantasmait tellement qu'il commençait à avoir un peu de fièvre... Était-il malade? Il ne pouvait pas avoir de telles pensées, et encore moins lorsqu'il était dans cet état là! Il devait partir, il devait... Non, il ne pouvait pas: le beau brun étranger se levait...

Allait-il venir le voir? C'était impossible. C'était inimaginable. James ne raccrocha pas son téléphone et ne s'était pas rendu compte que son agent lui avait raccroché au nez. Il fit néanmoins comme si de rien n'était et resta accroché à son téléphone, se sentait mourir et soupirant fortement de soulagement, d'amour et de plaisir. Ses fantasmes revenaient, cette fois sur sa table à diner. Encore une fois, l'inconnu était en train de l'embrasser, de le tenir dans ses bras, de lui assurer la protection et la sécurité que sa mère avait fait en sorte que son père n'aurait jamais reçu.

Et juste comme ça, le brun était parti. Sans prévenir, sans rien dire. Il n'avait rien laissé, pas un pull avec sa délicieuse odeur, pas un nom ni un numéro de téléphone... C'était et ce serait toujours un inconnu. Ses yeux s'emplissaient de larmes, il se sentait malade... Il était bête de se sentir aussi affecté par cette situation; il était tellement bouleversé par cette rencontre... Avant de se mettre à pleurer, James ramassa son manteau d'été et, après avoir laissé un gros pourboire à Léon, se jeta en dehors du café et rentra rapidement chez lui, où il écrirait passionnément la suite de son roman, là où il pourrait revoir son mystérieux prince charmant lorsqu'il en aurait envie...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: One Look Is All It Takes ♠ feat. Blake M. Marshall   

Revenir en haut Aller en bas
 

One Look Is All It Takes ♠ feat. Blake M. Marshall

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: The city is at war :: souvenirs de la première version :: sujets rps-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com